Militaires attaqués au Louvre: Le pronostic vital de l'assaillant «n'est plus engagé»

TERRORISME L’auteur de l’attaque contre des militaires, au Louvre, vendredi, n’a pas pu être interrogé...

L.Be. avec AFP
— 
Des policiers patrouillent devant le Louvre, le 3 février 2017, après une attaque à la machette contre des militaires.
Des policiers patrouillent devant le Louvre, le 3 février 2017, après une attaque à la machette contre des militaires. — C.ENA/AP/SIPA

Le pronostic vital de l’assaillant « n’est plus engagé ». L'état de santé de l'homme qui a attaqué vendredi à la machette quatre militaires au musée du Louvre, avant d'être neutralisé, «s'est amélioré» samedi, a indiqué samedi une source proche de l'enquête.

>> A lire aussi : La menace terroriste plane toujours sur la France

Grièvement blessé au ventre par des tirs d'un soldat, au Carrousel du Louvre, la galerie marchande du musée, l'assaillant ne peut toujours pas être entendu par les enquêteurs à ce stade, selon cette source. Souffrant de blessures sérieuses aux intestins, le suspect, est intubé et n'est pas en mesure de communiquer, mais «la situation peut évoluer», a ajouté la source. 

Les autorités ont pu retracer son parcours. Selon le procureur de la République de Paris, François Molins, l’identité du suspect n’est pas « formellement établie » mais les soupçons se portent sur un Egyptien de 29 ans inconnu des services de police, qui serait arrivé le 26 janvier à l’aéroport Charles-de-Gaulle depuis Dubaï.