Les infos du matin: Fillon contredit par le «Canard», un conservateur à la Cour suprême et frères Karabatic

RECAP’ « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

M.C.
— 
Les soutiens de François Fillon se mobilisent (maladroitement) dans l'affaire Penlope
Les soutiens de François Fillon se mobilisent (maladroitement) dans l'affaire Penlope — PDN/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Affaire Penelope Fillon : Les propos de François Fillon contredits par « Le Canard enchaîné »

La polémique continue. Alors que François Fillon dénonce « une opération de calomnie très professionnelle » visant à « éliminer un candidat » de la course à la présidentielle, Le Canard enchaîné en rajoute une couche dans son édition de mercredi. Selon l’hebdomadaire satirique, la femme du candidat aurait touché plus de 800.000 euros brut comme collaboratrice de son mari et de son suppléant, et pas seulement 500.000 euros comme avancé la semaine dernière dans ses colonnes. Surtout, son emploi rémunéré aurait commencé dès 1988, alors que François Fillon parlait récemment de 1997. Petite séance de « fact checking ».

>> A lire aussi : «On s’excuse d’avoir été petit bras, il nous manquait 300.000 euros»

Trump nomme un jeune juge conservateur à la Cour suprême

Le suspense est terminé. Donald Trump a annoncé mardi soir la nomination du juge conservateur Neil Gorsuch (prononcé [gôre-seutch]), 49 ans, au neuvième siège vacant de la Cour suprême des Etats-Unis. Mais alors que les démocrates ont promis de faire de l’obstruction parlementaire, sa confirmation devrait sans doute durer plusieurs mois.

Affaire des paris : Ce qu’il faut comprendre avant la décision de la Cour d’appel

Trois jours après avoir été sacrés champions du monde, la justice rattrape les frères Karabatic. Ce mercredi à 14h, la Cour d’appel de Montpellier rend sa décision dans l’affaire des paris présumés truqués, dans laquelle Nikola et Luka sont impliqués.

Comme 14 autres prévenus, dont Géraldine Pillet, et Jennifer Priez, les compagnes des joueurs, ils sont soupçonnés de s’être entendus pour parier sur une défaite à la mi-temps de Montpellier lors du match face à Cesson le 12 mai 2012 et d’avoir truqué la rencontre. 20 Minutes fait le point sur l’affaire qui secoue le handball depuis cinq ans.