Péages, prix du gaz, titres resto… Tout ce qui change (ou pas) à compter du 1er février

ECONOMIE Il y a du bon et du moins bon pour les consommateurs...

M.B.

— 

Le péage de Saint-Arnoult, dans les Yvelines.
Le péage de Saint-Arnoult, dans les Yvelines. — DURAND FLORENCE/SIPA

Comme en chaque début de mois, il y a du changement dans l’air. A partir de mercredi, des modifications sont susceptibles de toucher votre vie quotidienne. 20 Minutes dresse la liste.

  1. Des prix du gaz orientés à la baisse

Une bonne nouvelle pour les quelque 5,8 millions de consommateurs soumis aux tarifs réglementés d’Engie (ex-GDF Suez). Leur facture de gaz va diminuer de 0,56 % à partir de mercredi comparé au barème de janvier, a annoncé la semaine dernière la Commission de régulation de l’énergie (CRE). Le mois dernier, les tarifs réglementés avaient flambé de plus de 5 %. Ce mois-ci, la baisse sera de 0,2 % pour ceux qui utilisent le gaz pour la cuisson, de 0,4 % pour ceux qui ont un double usage cuisson et eau chaude et de 0,6 % pour les foyers qui se chauffent au gaz. La CRE rappelle que « depuis le 1er janvier 2015, les tarifs réglementés de vente de gaz ont en moyenne baissé de 12,5 %. »

  1. Les tarifs des péages encore en hausse

L’information a été dévoilée à la fin novembre, mais elle s’applique dès le 1er février. Les tarifs des péages autoroutiers français augmenteront de 0,76 % en moyenne, selon l’Association des sociétés françaises d’autoroutes (ASFA). Cette inflation est plus faible que celle de 2016 : + 1,12 %.

Selon le Journal du dimanche, qui avait donné cette information, la hausse sur le réseau des Autoroutes du sud de la France (ASF) géré par Vinci, atteint 1,197 %, au-dessus par exemple des augmentations sur le réseau APRR (+0,896 %) et les autoroutes des sociétés Sanef et SAPN (+0,582 %), tandis que le réseau de la société Cofiroute (+0,572 %) connaît l’augmentation la plus modérée.

  1. Les titres restaurant 2016 périmés ?

Et rebelote. Comme chaque année vous avez jusqu’à ce mardi soir pour utiliser vos titres restaurant papier de 2016. Petit sursis, pour les utilisateurs de la version dématérialisée qui est valable jusqu’à la fin février. Si magré tout, vous ne les avez pas utilsés, deux solutions s’offrent à vous afin d’éviter de les perdre : rendre à votre employeur les tickets 2016 d’ici à la fin mars pour qu’ils vous soient échangés avec des tickets de 2017. Autre solution : donner vos titres restaurant d’ici à la fin mars à des associations caritatives comme La Croix-Rouge, La fondation Abbé Pierre, Les restaurants du cœur…

  1. L’encadrement des loyers entre en vigueur à Lille

Après Paris en août 2015, Lille applique désormais l’encadrement des loyers. Selon Audrey Linkenheld, députée (PS) du Nord, environ 14 % des 55.000 logements privés de Lille, Lomme et Hellemmes seront potentiellement concernés par un coup de rabot sur leur tarif de location.