Lait: Une ONG dénonce le retour des bouteilles non recyclables dans les supermarchés

CONSOMMATION Zero Waste France appelle les consommateurs à se mobiliser contre cette tendance et demande à Carrefour, Monoprix-Casino, Système U et Intermarché de «renoncer au PET opaque»...

20 Minutes avec agences

— 

La production de lait reste abondante dans le monde, malgré la faiblesse de la demande et des prix
La production de lait reste abondante dans le monde, malgré la faiblesse de la demande et des prix — PHILIPPE HUGUEN AFP

Dans une pétition lancée en ligne sur le site internet Change.org  l’ONG Zero Waste France dénonce le retour en supermarché des bouteilles de lait en PET, un plastique opaque non recyclable.

« Ces millions de bouteilles en plastique vont (…) terminer leur vie en incinérateur ou en décharge », entraînant « des impacts négatifs sur l’environnement et notre santé. Plus grave encore, elles perturbent aussi les chaînes de tri et donc le recyclage des autres types de bouteilles », souligne Zero Waste dans un communiqué.

Zero Waste pointe du doigt Eco-Emballages

Plus légères, plus brillantes et sans opercule en aluminium, en apparence ces bouteilles en PET ont tout pour plaire. « La réalité est toute autre », écrit l’ONG dans sa pétition avant de prier Carrefour, Monoprix-Casino, Système U et Intermarché de « renoncer immédiatement » à l’utilisation de la matière « tant que les conditions nécessaires à leur recyclage ne sont pas réunies ».

Zero Waste accuse notamment Eco-Emballages, la société privée agréée par l’Etat pour piloter le dispositif national de tri et de recyclage des emballages ménagers, de faire preuve d’une « inaction coupable ».

Etudier les moyens d’utiliser « un peu moins de matière opacifiante ».

« Il est faux de dire que les bouteilles en PET opaque ne sont pas recyclées. Elles le sont, mêlées à des bouteilles en PET transparent, et ce recyclage ne pose aucun problème à condition que leur proportion par rapport au volume traité ne dépasse pas 15 % », a réagi le directeur général d’Eco-Emballages, Jean Hornain.

Reste que désormais la proportion de PET opaque dépasse les 15 % et le produit issu du recyclage est de moindre qualité, a toutefois reconnu Jean Hornain, ajoutant étudier les moyens d’utiliser « un peu moins de matière opacifiante ».

De son côté, Zero Waste affirme également s’être adressé à la ministre de l’Environnement Ségolène Royal. En vain.