Les infos immanquables du jour: Enora Malagré, Malek Boutih et l'image des rappeurs

ACTU Ce qu'il ne fallait pas manquer dans l'actualité de ce mardi 24 janvier... 

Armelle Le Goff

— 

Enora Malagré, sur le plateau de LCI, le 19 mars 2015, à Paris.
Enora Malagré, sur le plateau de LCI, le 19 mars 2015, à Paris. — IBO/SIPA

Il y a des mardi 24 janvier où on apprend des départs qui font mal… Mais heureusement il y a les immanquables !

L’article le plus lu du jour : Pour Malek Boutih, proche de Manuel Valls, « Benoît Hamon est en résonance avec une frange islamo-gauchiste »

La tension monte encore d’un cran. Manuel Valls a fustigé la position de Benoît Hamon sur la laïcité mardi, à la veille du dernier débat de la primaire à gauche. L’ancien Premier ministre a accusé son adversaire d'« ambiguïtés », et dénoncé les « risques d’accommodements » du député des Yvelines sur ces sujets. Contacté par 20 Minutes, Malek Boutih, député de l’Essonne, et soutien de Manuel Valls, tire à boulets rouges sur Benoît Hamon. C’est à lire par ici.

L’article le plus partagé du jour : « Si vous n’aimez pas "TPMP", c’est que vous n’aimez pas les gens, non ? »

2017, bientôt 37 ans, sept ans de Touche pas à mon poste et… sept ans de réflexion ? Lundi soir sur CStar, les téléspectateurs ont découvert Enora Malagré dans une nouvelle émission et un nouvel exercice avec Le Van, dont l’incontournable Ahmed Sylla est le premier invité. Mais l’animatrice et chroniqueuse parle en 2017 de prendre du recul par rapport à la télévision - « une machine qui te broie » - pour réaliser d’autres projets, un livre (« un roman, pas très gai ») et peut-être un retour à la radio. Son rêve est de devenir la nouvelle Macha Béranger. Mais, et TPMP, et Baba, dans tout ça ? Pas d’inquiétude, elle ne quitte pas l’émission, mais des choix vont être faits. Et des questions vont être posées par 20 Minutes.

L’article à lire du jour :Vald, Lorenzo, Alkpote… Ces rappeurs qui ne veulent plus passer (que) pour des imbéciles

« Il a pas dit bonjour/Du coup, il s’est fait niquer sa mère/C’t’a dire que l’mec arrivait/Tout l’monde a dit bonjour/Mais lui/Il a pas dit bonjour/Il s’est fait niquer sa mère »

Vald s’est fait connaître, en partie, avec ce genre de paroles (celles-ci extraite de Bonjour). Rappeur, blanc, déjanté, capable des pires obscénités (le clip en version hard de Selfie n’est visible que sur Pornhub), de coups de génies marketing (un clip sur fond vert pouvant générer des mèmes à l’infini) mais aussi, et surtout, de textes brillants et profonds, et drôles, sur les déboires de la vie urbaine. Du coup il aimerait bien se débarrasser de son image de mec rigolo mais pas très fin, comme il l’explique par ici.