Les infos du matin: Dernier débat avant la primaire, gifleur de Valls condamné et ultimes conseils d’Obama à Trump

RECAP’ «20 Minutes» compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin...

M.C.

— 

Vincent Peillon, Manuel Valls et Sylvia Pinel lors du premier débat de la primaire de la gauche, le 12 janvier
Vincent Peillon, Manuel Valls et Sylvia Pinel lors du premier débat de la primaire de la gauche, le 12 janvier — PHILIPPE WOJAZER / POOL / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Primaire à gauche : Sécurité, finances publiques ou institutions au menu du 3e débat

De la sécurité au Moyen-Orient en passant par l’assurance maladie et les finances publiques, le troisième et dernier débat télévisé d’avant premier tour, ce jeudi soir, brassera très large, dernière occasion pour les sept candidats de la primaire PS élargie de faire la différence dimanche. Originalité de ce dernier débat, chacun des sept candidats disposera d’une « carte blanche » d’une minute au milieu de l’émission de deux heures trente sur France 2 et Europe 1, pour dérouler une proposition de son choix.

>> A lire aussi : Salaire des profs, mixité sociale, universités… Quels sont les programmes éducation des candidats?

Manuels Valls giflé : Son agresseur condamné à trois mois de prison avec sursis

Le jeune homme qui a giflé Manuel Valls mardi lors de sa visite à Lamballe (Côtes-d’Armor), a été condamné ce mercredi à trois mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Saint-Brieuc, rapporte Ouest-France. Nolan L., 18 ans, s’est également vu infliger 105 heures de travail d’intérêt général.

« La démocratie a besoin de vous », lance Obama à la presse avant l’arrivée de Trump

Les adieux d’Obama s’éternisent un peu. Après une longue conférence bilan en décembre, puis un discours émotion à la nation la semaine dernière, le président américain a fait sa dernière apparition devant les journalistes de la Maison Blanche, mercredi. Sans critiquer ouvertement son successeur, il a particulièrement souligné l’importance du contre-pouvoir de la presse.