Météo: Couvrez-vous, la vague de froid s’étend à toute la France et va durer jusqu'à lundi

CLIMAT Les températures seront inférieures de 5°C à 10°C en dessous des normales de saison…

20 Minutes avec AFP

— 

Une femme marche dans le froid. Photo d'illustration.
Une femme marche dans le froid. Photo d'illustration. — Pixabay

Moufles et doudounes seront encore de sortie ce mercredi matin. La vague de froid, qui a débuté ce mardi, s’étend désormais à toute la France. Mercredi matin, il devrait faire entre -3 et -8 degrés dans les terres, -9 à -12 et parfois moins en montagne selon Météo France. Une température de -4 est attendue à Paris, où le thermomètre est descendu à -2°C ce mardi.

Ce froid glacial «se maintiendra jusqu'à lundi, surtout dans la moitié nord», indique Christelle Robert, prévisionniste à Météo-France. «Le redoux va se faire doucement» la semaine prochaine, avec des températures qui resteront cependant inférieures de 3 ou 4 degrés aux normales. Il faudra attendre le week-end du 28 janvier pour retrouver des températures saisonnières.

>> A lire aussi : «La vague de froid à venir sera similaire à celle de février 2012»

La pointe bretonne, jusqu’ici relativement épargnée, est aussi saisie ce mercredi par ce froid hivernal : la région devait voir le mercure passer sous 0° (-1° attendu à Brest le matin contre 1° mardi). Ce froid glacial devrait persister jusqu’à jeudi, qui « pourrait être en moyenne la journée la plus froide » de cet épisode, a estimé mardi soir Etienne Kapikian, prévisionniste à Météo France.

Réunion à l’Elysée sur la prévention

Ce « bon coup de froid », avec des températures de 5°C à 10°C en dessous des normales de saison, ne devrait toutefois pas être ni aussi intense ni aussi long que la quinzaine glaciale de février 2012, selon l’organisme de prévision.

Ce qui n’empêche pas les autorités d’afficher leur vigilance : le président François Hollande a présidé ce mercredi matin une réunion ministérielle sur « la mise en œuvre du plan grand froid », en présence du Premier ministre Bernard Cazeneuve et des ministres de l’Environnement, du Logement, des Affaires sociales et de l’Intérieur Ségolène Royal, Emmanuelle Cosse, Marisol Touraine et Bruno Le Roux.

Bernard Cazeneuve a également plaidé ce mardi soir pour une augmentation des possibilités d’hébergement d’urgence, lors d’une visite au Samu Social à Ivry-sur-Seine.