L’autorisation de sortie du territoire pour les mineurs redevient obligatoire

FRONTIERES Le document, signé par un titulaire de l’autorité parentale, sera valable au maximum un an…

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration de passeport.
Illustration de passeport. — XAVIER VILA/SIPA

Elle avait été supprimée en 2012, mais rétablie en 2016. L’autorisation de sortie du territoire français d’un mineur est redevenue obligatoire depuis dimanche, afin d’éviter les départs pour le djihad en Syrie ou en Irak.

Pour voyager à l’étranger, le mineur devra donc désormais présenter une pièce d’identité ( carte d’identité ou passeport), l’autorisation de sortie du territoire (AST) signée par un titulaire de l’autorité parentale et la photocopie du titre d’identité du responsable légal l’ayant signée.

Il complète « le dispositif de prévention de la radicalisation et de lutte contre le terrorisme »

Un formulaire d’AST sera téléchargeable sur le site service-public.fr. L’autorisation, signée par un titulaire de l’autorité parentale, devra préciser la durée de sa validité, dans la limite d’une année. Inscrite dans un décret en date du 2 novembre, elle sera exigible pour tous les mineurs résidant en France, quelle que soit leur nationalité, qu’ils voyagent à titre individuel ou dans un cadre collectif (voyage scolaire, colonie de vacances, etc.).

>> A lire aussi : Les autorisations parentales de voyage rétablies pour éviter le départ des mineurs?

Les ministres chargés de la Justice, de l’Intérieur et de l’Enfance, Jean-Jacques Urvoas, Bruno Le Roux et Laurence Rossignol, ont salué ce vendredi l’entrée en vigueur de cette mesure. L’AST complète « le dispositif de prévention de la radicalisation et de la lutte contre le terrorisme » en évitant les départs de mineurs sur les théâtres d’opération de filières et réseaux djihadistes, sans toutefois « se substituer aux mesures d’opposition à la sortie du territoire (OST) ou d’interdiction de sortie du territoire (IST) », expliquent les trois ministres dans un communiqué.