Braquage de Kim Kardashian: Ce que l’on sait sur les suspects interpellés

ENQUETE Depuis lundi, les enquêteurs tentent de reconstituer le réseau autour du retentissant braquage de la star américaine à Paris en octobre…

H. B. avec AFP

— 

Kim Kardashian.
Kim Kardashian. — C.Smith/WENN.com

L’enquête sur le braquage dont a été victime Kim Kardashian a considérablement avancé ce lundi après l’interpellation de 17 suspects. Parmi eux, des truands « à l’ancienne », de jeunes « caïds de banlieue », un chauffeur de VIP…

Tous sont soupçonnés d’avoir participé, d’une manière ou d’une autre, au plus important vol de bijoux commis sur un particulier en France depuis plus de 20 ans.

>> A lire aussi : Dix-sept personnes interpellées en région parisienne et en province

Où ont-ils été interpellés ?

Les 17 personnes ont été arrêtées en région parisienne et dans le sud-est de la France. Plus précisément à Paris, dans le Val-de-Marne, en Seine-et-Marne, en Seine-Saint-Denis mais aussi à Grasse ( Alpes-Maritimes) et Saint-Jean-des-Pins (Gard).

C’est la Brigade de répression du banditisme (BRB) de la police judiciaire de Paris qui a mené les opérations.

Qui sont les suspects arrêtés ?

Le plus jeune est né en janvier 1994, le plus âgé a 72 ans. La moyenne d’âge tourne autour de la cinquantaine. Parmi eux figurent trois femmes dont l’une a 65 ans. La plupart des suspects sont issus du « grand banditisme », explique une source policière. Les autres sont issus de familles de gens du voyage sédentarisés et d’une autre de Kabyles implantés dans des cités populaires.

Ils se décomposeraient en « deux cercles » en l’état des investigations : les agresseurs présumés d’une part, les intermédiaires et/ou receleurs de bijoux d’autre part. Deux des suspects ont été vus par exemple se rendre à Anvers (Belgique), plaque tournante du commerce de diamants.

>> A lire aussi : Son chauffeur placé en garde à vue

Les enquêteurs pensent que le « cerveau » du casse figure parmi les interpellés. Ils ont été peut-être renseignés par le frère de l’un des suspects, âgé de 30 ans, chauffeur d’une société véhiculant des personnalités, dont la famille Kardashian quand elle se rend à Paris. Comme les présumés agresseurs de la star, il fait partie des gardés à vue qui, selon une des sources, sont « très peu diserts ».

Comment les enquêteurs ont-ils réussi à les identifier ?

Des traces ADN ont été retrouvées sur les lieux du vol, et aussi sur un bijou perdu dans la rue lors de la fuite des voleurs. L’une d’elles a « matché » sur un homme d’une cinquantaine d’années connu des services de police pour des braquages. Il a été suivi par les enquêteurs de la brigade de répression du banditisme (BRB) qui ont pu remonter sur ses relations.

>> A lire aussi : La star «pourrait être confrontée» à ses présumés agresseurs

« Tirant les fils », ils ont déterminé quels pouvaient être ses complices. Des caméras de vidéosurveillance ont été également très utiles.

Où sont les bijoux dérobés ?

Ils n’avaient pas été retrouvés ce mardi, assurent les sources policières, et sont « par nature difficiles à écouler » y compris à Anvers ou d’autres lieux similaires. Ils peuvent avoir été fondus. Ils peuvent encore être aux mains des braqueurs. Des « sommes importantes d’argent » ont été retrouvées lors des perquisitions.