L'association de défense des animaux One Voice dénonce les conditions d'élevage des visons
L'association de défense des animaux One Voice dénonce les conditions d'élevage des visons — One Voice

DEFENSE DES ANIMAUX

VIDEO. Fermes à visons: Une association dévoile des images chocs

L’association a mené une enquête dans six élevages français…

Excréments qui s’entassent, animaux qui tournent en rond dans des cages minuscules pour passer le temps, jusqu’à en devenir fou.

L’association de défense des animaux One Voice lance ce lundi une pétition pour l’interdiction de l’élevage de visons pour la fourrure en France. Elle dénonce, vidéos à l’appui, les conditions dans lesquelles les animaux sont élevés.

>> A lire aussi : La marque The Kooples renonce à la fourrure

Des élevages déjà interdits dans plusieurs pays d’Europe

L’association a mené une enquête dans six élevages français, dont les résultats sont disponibles sur le site visonslerespect.fr, rapporte le Parisien. Les visons, loin de leur élément naturel, l’eau, sont dans des cages sales, souligne l’association. Dans l’une des fermes visitées par l’association, ceux qui tentent de s’échapper sont parfois rattrapés et tués par un chien présent dans l’élevage.

Le quotidien rappelle que le marché de la fourrure dans le monde pèse près de 35 milliards d’euros. Mais, « en France, cette industrie est sur le déclin, note Muriel Arnal, présidente de One Voice, dans les colonnes du Parisien. Peu développée et peu contrôlée, elle impose des conditions terribles pour les animaux ».

>> A lire aussi : Cristina Cordula choque en affirmant être pour la fourrure

Le quotidien rappelle que ces élevages sont déjà interdits en Grande-Bretagne et en Croatie. Aux Pays-Bas, troisième producteur mondial de fourrure de visons, la fin de l’élevage est pour bientôt. Les producteurs de fourrure ont jusqu’en 2024 pour mettre un terme à leur activité.