Erasmus : «La plus belle expérience de ma vie étudiante»

EDUCATION. À l’occasion des 30 ans d’Erasmus, les internautes de 20 Minutes se souviennent de leur périple.

Adrien Briand
— 
La bibliothèque de La Trobe University, à Melbourne
La bibliothèque de La Trobe University, à Melbourne — andrew_t8

Déjà 30 ans que le programme Erasmus, qui permet chaque année aux étudiants européens de partir en échange universitaire dans un autre pays, existe. Pour la plupart des internautes de 20 Minutes qui en ont bénéficié, l’expérience est inoubliable. Virginie, partie une année à Alicante en 2004, se souvient : « Les facultés, l’enseignement sont tellement plus adaptés et plus performants que chez nous. (…) Que de bons souvenirs. » Même son de cloche chez Eloïse, partie il y a 5 ans aux Pays-Bas : « C’était absolument génial ! Les cours sont plus cools, on découvre tellement de gens, donc aucun moyen de s’ennuyer, on apprend une langue (…). Je suis revenue bilingue en anglais alors que ma copine est devenue bilingue en espagnol à force de côtoyer les Espagnols. »

>> A lire aussi : Etudes: Erasmus à l'origine d'un million de naissances depuis 25 ans

Mais vous n’imaginiez pas les étudiants français étudier 24 heures sur 24, non non. Huit ans après, Aurélie, partie à Séville pour vivre « la plus belle expérience de (sa) vie étudiante », se souvient surtout des « coutumes et une ville de cœur dont les odeurs, les restaurants, les couleurs, les monuments » lui manquent quotidiennement. D’autres, comme Haciba, partie à Cardiff, évoquent « les matchs de rugby », « les pubs » ou encore « les traditions ».

>> A lire aussi : 30 ans d’Erasmus: Comment le programme européen veut faire partir (encore) plus de jeunes à l’étranger

Cela n’empêche pas quelques expériences désagréables. « Pour ma famille d’accueil en Australie, maman a offert de jolis paréos à la maîtresse de maison. En réponse, elle m’a dit : ‘Merci. Ce sont vos habits traditionnels ?’», raconte Venise. Pire, son hôte lui a montré le frigo en lui déclarant : « Ceci est un frigidaire ». Comment vous dire ?