Les infos du matin: Mort suspecte d'un enfant, trêve fragile en Syrie et imbroglio Bedos-Montebourg

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

N.Beu.

— 

La main d'un nourrisson
La main d'un nourrisson — Philippe Huguen AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Un médicament en cause dans la mort d’un enfant ?

L’Uvestérol D, médicament très courant à base de vitamine D, serait-il à l’origine du drame ? Un nourrisson âgé de dix jours est décédé le 21 décembre à son domicile par « arrêt cardio-respiratoire » après avoir reçu une dose d’Uvestérol D contre la carence en vitamine D, a annoncé lundi soir l’agence du médicament (ANSM), confirmant des informations du Figaro. « Des investigations sont en cours pour déterminer les causes exactes du décès et savoir s’il est susceptible d’être imputé à l’Uvestérol D », a précisé l’ANSM dans un communiqué. Plus de détails dans cet article.

Trêve fragile en Syrie

La trêve en Syrie à l’agonie. Une dizaine de groupes rebelles en Syrie ont annoncé lundi dans un communiqué qu’ils suspendaient toute discussion liée aux pourparlers de paix prévus à Astana, en réponse aux « violations » par le régime de la trêve en vigueur depuis quatre jours. Les insurgés affirment avoir « respecté le cessez-le-feu dans l’ensemble du territoire syrien (…) mais le régime et ses alliés n’ont cessé d’ouvrir le feu et ont mené d’importantes et fréquentes violations notamment dans les régions (rebelles) de Wadi Barada et la Ghouta orientale », toutes deux situées dans la province de Damas. Le point sur la situation par ici.

Imbroglio Bedos-Montebourg

C’est « la dernière ligne droite ». Arnaud Montebourg, candidat à la primaire de gauche, a dévoilé lundi son organigramme de campagne. Et, parmi ses soutiens, le comédien et humoriste engagé, Guy Bedos. Selon Arnaud Montebourg, l’artiste aurait pris la tête de son comité de soutien. Seulement voilà, quelques heures après cette annonce, l’humoriste a démenti l’information. « On en a discuté, j’en ai plaisanté avec lui mais je ne veux pas avoir de rôle officiel en politique », a déclaré Guy Bedos. « Je lui ai même dit que je serais président avant lui. Je vais voter pour lui, je le soutiens, mais je ne veux pas de rôle officiel en politique », a insisté l’artiste, qui s’était rendu en Algérie avec Arnaud Montebourg à la mi-décembre. Avant, finalement, d’accepter le rôle qui lui a été confié car il « ne veut pas gêner » Arnaud Montebourg. On vous raconte tout ça dans cet article.