Tags antisémites sur une école de Montreuil: L'auteur présumé jugé ce mercredi

JUSTICE Ce voisin de l’école avait été interpellé lundi matin à son domicile et placé en garde à vue…

20 Minutes avec AFP

— 

Avocat, illustration.
Avocat, illustration. — M.LIBERT/20 MINUTES

Il avait déjà été condamné pour des faits similaires. Un homme de 44 ans sera jugé ce mercredi à Bobigny pour avoir tagué dimanche des inscriptions antisémites et antiroms sur une école de Montreuil (Seine-Saint-Denis). Ce voisin de l’école avait été interpellé lundi matin à son domicile et placé en garde à vue au commissariat de Montreuil. Mardi, il a été présenté à un juge et placé au dépôt du tribunal dans l’attente d’être jugé mercredi à 13 heures en comparution immédiate, a indiqué le parquet de Bobigny.

Confondu par sa graphie

Des inscriptions dirigées contre les Juifs et les Roms, et accompagnées de croix gammées et d’étoiles de David, avaient été découvertes dimanche sur le portail et la boîte aux lettres de l’école maternelle publique Anne-Frank dans cette ville de proche banlieue parisienne. Apparus pendant la nuit de Noël, qui coïncidait cette année avec le premier jour de la fête juive de Hanouka, ces inscriptions ont suscité de nombreuses réactions indignées.

D’après les premiers éléments de l’enquête, la police a fait le rapprochement avec des graffitis apparus antérieurement sur les murs de la ville et pour lesquels cet homme, présenté comme un déséquilibré, a été condamné à deux reprises. Il aurait aussi été confondu par sa graphie.