Le suspect du triple meurtre dans la Drôme arrêté à Avignon conduit en hôpital psychiatrique la veille du drame

FAITS DIVERS Les corps de trois personnes ont été retrouvés ce lundi matin...

N.Beu. avec AFP

— 

Voiture de gendarmerie. Gendarmes. (Illustration)
Voiture de gendarmerie. Gendarmes. (Illustration) — Alexandre GELEBART/20MINUTES

Trois morts mystérieuses, deux blessés et un suspect. Après des heures de recherches consécutives à la découverte des corps de trois personnes dans la Drôme, un jeune homme âgé de 23 ans a finalement été arrêté ce lundi matin à Avignon (Vaucluse), selon des sources proches de l’enquête.

Arrêté par les gendarmes, il se serait acharné à coups de pierre sur l’une des blessés, une femme d’une soixantaine d’années, « très grièvement » touchée et dont l'« état s’est aggravé au fil des heures », a indiqué à l’AFP une source proche de l’enquête. Puis c’est un couple d’une soixantaine d’années qui avait été découvert, mort lui aussi, dans le village de Montvendre, à quelque cinq kilomètres de Chabeuil.

L’auteur présumé d’un triple meurtre avait été conduit la veille en hôpital psychiatrique a indiqué le parquet de Valence : Il « a été pris en charge dimanche soir à la suite d’incidents dans une rame de TGV où il importunait des voyageurs. Il a été débarqué du train à la gare TGV de Valence et orienté sur l’hôpital psychiatrique. Il a ensuite quitté les lieux », a déclaré à l’AFP le procureur de la République de Valence, Alex Perrin.

Une agression hyperviolente

Le suspect, interpellé vers 10h30 à la gare TGV d’Avignon, « est effectivement soupçonné d’avoir participé à un triple meurtre dans la Drôme », a confirmé une source proche de l’enquête. « Ce qui le lie aux meurtres, c’est le véhicule volé aux personnes assassinées », a-t-elle ajouté.

L’homme, qui a également agressé à l’arme blanche deux personnes dans un magasin d’une zone commerciale à Orange (Vaucluse), lundi vers 8h, était recherché par la police judiciaire et les gendarmes qui avaient mis en place plusieurs barrages routiers avec le renfort de deux hélicoptères.

Pascal Pertusa, le maire de Chabeuil, a raconté à l’AFP avoir été appelé vers 8h par les pompiers et les gendarmes au domicile de la première victime, qui vivait seule dans une maison isolée de plain-pied, en bordure de la route menant à l’aéroport de Valence. Selon les premiers éléments de l’enquête, le meurtrier a fracturé une fenêtre pour s’introduire dans la maison. L’octogénaire était morte à l’arrivée des pompiers. Le couple de Montvendre aurait été tué dans des circonstances semblables.