Jacqueline Sauvage passera les fêtes de Noël en prison

JUSTICE Elle aurait été dissuadée de déposer une demande de permission…

20 Minutes avec agence

— 

Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblees sur la place de la Bastille pour demander la grace presidentielle et liberer Jacqueline Sauvage. Paris, le 23 Janvier 2016.
Plusieurs centaines de personnes se sont rassemblees sur la place de la Bastille pour demander la grace presidentielle et liberer Jacqueline Sauvage. Paris, le 23 Janvier 2016. — SEVGI/SIPA

Jacqueline Sauvage, condamnée à dix ans de prison pour le meurtre de son mari violent, passera les fêtes seule et derrière les barreaux. Elle n'a pas déposé de demande de permission de sortir, ses avocats l'en auraient dissuadée pour des raisons d'engorgement des dossiers, comme le précise Franceinfo.

« La période de Noël est un rassemblement familial. Allez dire à quelqu’un qui est en prison, que ce soit elle ou d’autres, qu’il sera privé de famille. Ils lui refusent une sortie de Noël quand même ! », s’est indignée Eva Darlan, comédienne et présidente du comité de soutien à Jacqueline Sauvage, citée par France Info.

Son comité de soutien appelle les Français à lui écrire

Afin de soulager la peine de la sexagénaire, devenue un symbole des femmes victimes de violences conjugales, son comité a d’ailleurs appelé les Français à lui écrire. « Ça la réconforte. Elle voit bien qu’on l’attend, qu’elle représente quelque chose, qu’elle n’est pas rien, contrairement à ce qu’on lui a dit toute sa vie. On reconnaît sa souffrance », ajoute Eva Darlan.

Pour rappel, en novembre dernier, Jacqueline Sauvage a vu une nouvelle fois sa demande de libération conditionnelle rejetée. Après un premier refus du tribunal d’application des peines de Melun (Seine-et-Marne) le 12 août dernier, c’est la cour d’appel de Paris qui avait à son tour rejeté cette demande d’aménagement de peine.

>> A lire aussi : La demande de grâce totale a été transmise à la Chancellerie