Le sexe avec les robots, « c’est pour demain ! », selon des chercheurs

TECHNOLOGIE Une entreprise californienne a annoncé vouloir mettre sur le marché dès 2017 des robots sexuels qui présentent toutes les apparences de l’humain…

20 Minutes avec AFP

— 

Roxxxy, présentée en 2010 à l'Adult Entertainment Expo comme le premier robot dédié au sexe.
Roxxxy, présentée en 2010 à l'Adult Entertainment Expo comme le premier robot dédié au sexe. — 20MINUTES.FR/P.BERRY

Plus rien n’arrête la technologie. Avoir des relations sexuelles avec des robots pourrait bientôt devenir une réalité, a prédit un chercheur en intelligence artificielle lors d’une conférence consacrée aux jouets sexuels interactifs et aux relations avec les humanoïdes, cette semaine à Londres.

Si le cinéma et la télévision, avec récemment, par exemple, Ex Machina et Westworld, ont largement exploré l’idée des androïdes comme objets de séduction, les robots sexuels restent pour l’instant du domaine de la science-fiction. Mais cela devrait changer rapidement, a déclaré le spécialiste David Levy, « avec l’arrivée des premiers robots sexuels quelque part l’an prochain ».

Et bientôt le mariage ?

L’entreprise californienne Abyss Creations a en effet annoncé vouloir mettre sur le marché dès 2017 des robots sexuels qui présentent toutes les apparences de l’humain.

Lynne Hall, du département de sciences informatiques de l’université britannique de Sunderland, estime que les robots pourraient créer « une expérience sexuelle fantastique ». « Il y a plein d’avantages au sexe avec les robots… C’est sûr, vous n’attrapez pas de maladie, vous pouvez contrôler », a-t-elle mis en avant. Et selon elle, il n’y a aucun risque de le voir supplanter le sexe entre humains.

>> A lire aussi : Le robot sexuel pas prêt de remplacer les filles

Daniel Levy, auteur en 2007 du livre Love and Sex with robots, qui a donné son nom au symposium londonien, va plus loin et estime que l’homme pourrait aussi envisager d’épouser des robots dès le milieu du siècle. Les robots du futur seront « patients, gentils, protecteurs, aimants », jamais « jaloux, vantards, arrogants, brutaux », a affirmé Daniel Levy, par ailleurs champion international d’échecs britannique. « A moins évidemment que vous ne le souhaitiez. »