Accident en Vendée: Quelle conduite adopter par temps de brouillard?

SÉCURITÉ ROUTIÈRE La limitation de vitesse et les distances de sécurité ne sont pas souvent respectées par les automobilistes…

Jérôme Gicquel
— 
Le carambolage s'est produit sur la 2x2 voies La Roche-sur-Yon-Les Sables d'Olonne.
Le carambolage s'est produit sur la 2x2 voies La Roche-sur-Yon-Les Sables d'Olonne. — Jean-François Monier/AFP

Au lendemain du terrible carambolage qui a fait cinq morts et une vingtaine de blessés mardi sur la voie rapide RD 160 entre les Sables-d’Olonne et La Roche-sur-Yon en Vendée, le brouillard reste toujours le facteur privilégié par les enquêteurs pour expliquer l’origine du drame.



« Il y avait un brouillard à couper au couteau, les premiers témoins font état d’un véritable mur de brouillard. C’est sans doute une des premières origines de l’accident mais tout cela reste à vérifier », a déclaré dans la soirée Hervé Lollic, procureur de la République de La Roche-sur-Yon.

Une version réfutée par certains professionnels de la conduite qui mettent plutôt en cause le comportement des automobilistes. « C’est la vitesse excessive de certains et le non-respect des distances de sécurité qui sont à l’origine de ce drame et non pas le brouillard », assure Pierre Talon, président de la Fédération nationale des enseignants de la conduite (Fnec). « Si tout le monde respectait la réglementation, le bilan n’aurait pas été aussi dramatique », poursuit-il.

La vitesse limitée à 50 sur tous les axes en cas de brouillard

Le drame survenu mardi en Vendée met donc en lumière la méconnaissance de la réglementation chez certains automobilistes. En cas de brouillard et lorsque la visibilité est inférieure à 50 mètres, « la vitesse est limitée à 50 km/h sur tous les axes, même les autoroutes », explique Nicolas Boisseau, gérant de l’auto-école Erasmus à Rennes. La distance de sécurité à respecter doit être dans ce cas de 50 mètres au moins. « Mais dans les faits, personne ne respecte cela », reproche Nicolas Boisseau.

Entré en vigueur en mai 2016, le nouvel examen du code de la route insiste d’ailleurs plus que le précédent sur la notion de distance de sécurité et de freinage. « Si on roule à 50 km/h, il faut 25 mètres pour s’arrêter sur un sol sec et 35 mètres sur un sol humide. A 80 km/h, il faut par contre 70 mètres pour s’arrêter, cela change clairement la donne », rappelle Pierre Talon.

Allumer les feux de croisement et de brouillard

Un autre point important en cas de brouillard concerne l’éclairage. « Il faut allumer systématiquement ses feux de croisement et de brouillard », insiste Nicolas Boisseau. Il est par contre formellement déconseillé d’allumer ses feux de route. « Cela va provoquer un effet miroir qui va éblouir le conducteur ».

Autant de points sur lesquels le gérant d’auto-école a mis particulièrement l’accent auprès de ces élèves ces derniers jours à Rennes, où le brouillard était particulièrement épais. « Mais brouillard ou pas brouillard, c’est la réglementation qu’il faut respecter. Et beaucoup de conducteurs auraient besoin d’une remise à niveau », assure Pierre Talon.