Transavia: des pilotes minoritaires appellent à la grève pour le week-end

AERIEN L'appel court du 23 décembre à 00h01 au 26 décembre à 23h59...

20 Minutes avec AFP

— 

Illustration d'un avion de chez Transavia.
Illustration d'un avion de chez Transavia. — Transavia

Un groupe minoritaire de pilotes de Transavia, la filiale à bas coût d’Air France, appelle à la grève à partir de vendredi et jusqu’à lundi soir pour des revendications salariales.

La direction de Transavia France a annoncé avoir reçu un préavis de grève déposé par un collectif d’OPL (officiers pilote de ligne) d’Air France détachés chez Transavia, du 23 décembre à 00h01 au 26 décembre à 23h59.

Double contrat des pilotes

La compagnie « déplore les conséquences que ce mouvement pourrait avoir sur ses clients en cette période de fêtes de Noël ». Elle assure dans un communiqué que ses équipes seront « mobilisées afin de limiter au maximum les désagréments » pour les passagers.

Interrogé par l’AFP, un porte-parole de la compagnie a précisé que l’impact de cet appel à la grève serait connu mercredi et affiné ensuite, sans être en mesure de préciser le nombre de vols prévus le week-end de Noël.

Règles de rémunérations

Sur les quelque 260 pilotes de Transavia, une centaine sont des pilotes d’Air France détachés dans la filiale à bas coût, a précisé à l’AFP un pilote de la compagnie ne faisant pas partie du collectif. Ces pilotes détachés disposent d’un double contrat, avec Air France et Transavia. Le collectif à l’origine de l’appel à la grève rassemble entre 30 et 40 pilotes, selon plusieurs sources.

Selon le président du SNPL Air France, Philippe Evain, les revendications de ce collectif portent sur « des règles de rémunération particulièrement désavantageuses car elles ne valorisent pas l’expérience », avec une « grille de salaire qui démarre extrêmement bas ».