Les infos du matin: Poutine chef des hackers?, Yahoo encore piraté et Nice et Lyon à la trappe

RECAP’ « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

M.C.

— 

Le chef de l'Etat russe Vladimir Poutine
Le chef de l'Etat russe Vladimir Poutine — JUSSI NUKARI / LEHTIKUVA / AFP

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Poutine accusé d’avoir supervisé en personne le piratage de l’élection américaine

Les accusations ne sont, pour l’instant, pas encore officielles. Mais l’affaire du piratage des e-mails du parti démocrate et de l’équipe de campagne de Hillary Clinton est loin, très loin, d’être terminée. Vladimir Poutine en personne aurait supervisé l’opération, qui a démarré comme une « vendetta » contre Clinton et s’est terminée par la volonté de faire élire Donald Trump, affirment ainsi des responsables du renseignement américain, cités anonymement par NBC News (article en anglais).

Yahoo a ENCORE été piraté, plus d’un milliard de comptes concernés

Oups, I did it again. Trois mois après avoir annoncé un premier piratage qui avait touché 500 millions de comptes, Yahoo a récidivé, mercredi. Cette fois, le chiffre est encore plus fou : « Yahoo pense qu’une tierce partie non autorisée a volé, en août 2013, des données liées à plus d’un milliard de comptes », écrit l’entreprise. Cela en fait le plus gros vol de données utilisateurs de l’histoire. Yahoo, on saute de joie.

Coupe de la Ligue : Nice et Lyon sont tombés, Paris en quarts

Avec seulement 17 002 spectateurs et deux équipes très remaniées, le match OL-Guingamp n’avait rien d’alléchant mercredi. C’est finalement au bout d’un plaisant (et surprenant) suspense que les Lyonnais ont vu s’envoler leurs ambitions en Coupe de la Ligue (2-2, 3-4 aux tirs au but), dès les 8es de finale. Ils ne seront donc pas dans leur antre, le 1er avril, lorsque se déroulera la finale de la compétition. Pas plus que Nice, le leader de la L1, corrigé par Bordeaux (3-2). Le PSG, triple tenant du titre, a lui mis fin, face à Lille (3-0), à une série de trois matches sans victoire toutes compétitions confondues grâce à sa coupe fétiche.

>> Revivez le multiplex en live