Miss France : Marine Lorphelin en stage de médecine en Nouvelle-Calédonie fait enrager les internautes

POLEMIQUE La Miss France 2013 est notamment accusée de bénéficier de passe-droits…

20 Minutes avec agence
— 
Marine Lorphelin à la présentation de l'association «Les Bonnes Fées» à Paris le 3 septembre 2015
Marine Lorphelin à la présentation de l'association «Les Bonnes Fées» à Paris le 3 septembre 2015 — LaurentVu/SIPA

Marine Lorphelin est en Nouvelle-Calédonie. La Miss France 2013 a publié des photos sur son compte Instagram la montrant en bikini devant une jolie piscine et sous un ciel bleu éclatant.

Reste que la Miss n’est pas en vacances, mais en stage de médecine. Et le cliché n’a pas manqué de réveiller la jalousie de certaines internautes, en particulier des stagiaires en médecine œuvrant en plein hiver du côté de la Métropole.

Déjà un stage en Polynésie française

Pour ceux qui la connaissent, la présence de Marine Lorphelin en Nouvelle-Calédonie n’est cependant pas une surprise. En effet, la Miss évoquait il y a quelques jours sur les réseaux sociaux ses premiers accouchements réalisés à l’hôpital de Nouméa. La Miss avait également en novembre dernier fait un stage aux urgences du centre hospitalier de Taaone, à Pirae (Polynésie française).

 

Cette fois pourtant, le bikini et le ciel bleu ont énervé bon nombre d’internautes qui se sont demandé comment la jeune étudiante en médecine qui avait confié n’avoir « le temps de profiter de rien » durant ses études, pouvait bien se prélasser au bord d’une piscine, en Nouvelle-Calédonie. Les haters n’ont donc pas manqué de souligner que la jeune femme pouvait bien bénéficier « de nombreux passe-droits » dus à sa célébrité.

« Je vais réviser (et oui ça m’arrive AUSSI) »

« Je n’ai pas de passe-droits sinon je ne viendrai jamais en cours et ne passerai pas d’examens », a simplement répondu Marine Lorphelin en commentaire de « la photo de la discorde », ajoutant avoir monté un dossier, comme tout le monde, pour venir effectuer son stage à Nouméa.

L’ancienne Miss France a tout de même accordé que le prix des billets n’était pas donné pour tous les étudiants en médecine. Avant de prendre congé de ses followers en leur souhaitant une bonne journée et de préciser : « Je vais réviser (et oui ça m’arrive AUSSI) ».

>> A lire aussi : Miss Lorraine victime d'un «corbeau» et d'un chantage à la photo