Eure-et-Loir: Une famille sans électricité depuis un an, la solidarité s'organise

SOLIDARITE Le fournisseur exige le remboursement total d'une dette de 2.700 euros pour remettre le compteur en marche....

20 Minutes avec agence
— 
Illustration d'une bougie
Illustration d'une bougie — Chiang Ying-ying/AP/SIPA

Une famille originaire de Dreux (Eure-et-Loir) bénéficie d’une campagne de solidarité lancée par certains habitants de la commune. Elle vit sans électricité, ni eau, ni chauffage depuis l’automne 2015 en raison d’une dette de 2.700 euros accumulée auprès de Gédia, raconte Le Figaro.

Le fournisseur exige le remboursement total pour remettre le compteur en marche. Lancée sur Cotizup le 2 décembre puis relayée sur Facebook et par le Secours populaire, la campagne de dons avait déjà permis ce mercredi de récolter 1.164 euros.

« Inutile de les marginaliser davantage »

La situation de la famille s’est détériorée lorsque la mère a perdu son emploi de femme de ménage, en septembre 2015. Elle s’est retrouvée dans l’incapacité de couvrir toutes ses dépenses. Le fournisseur lui aurait alors coupé le courant mais la mère de famille l’aurait rebranché illégalement.

« Nous aidons les gens de bonne foi. Pas ceux qui trichent », a d’ailleurs expliqué à L’Echo Républicain Philippe Rive, directeur de Gédia. « Cette mère de famille a fait une erreur, mais dans leur situation, il est inutile de les marginaliser davantage », estime de son côté Bernard Saliou, président du Secours populaire de Dreux.

>> A lire aussi : Factures d'électricité: EDF va récupérer près d'un milliard d'euros auprès de ses clients