Plan Vigipirate: L’Elysée met en place un troisième niveau d’alerte

SECURITE Ce dernier niveau serait adopté « de façon ponctuelle, immédiatement après un attentat ou face à l’imminence d’une action terroriste », rapporte le « Figaro »…

M.C.

— 

Le 25 juillet 2016, un militaire participant à l'opération Sentinelle  vient renforcer la sécurité sur le territoire national en complément du plan Vigipirate.
Le 25 juillet 2016, un militaire participant à l'opération Sentinelle vient renforcer la sécurité sur le territoire national en complément du plan Vigipirate. — IAN LANGSDON / POOL / AFP

Un plan Vigipirate repensé. Pour s’adapter à la menace terroriste qui pèse désormais en permanence sur la France, l’Elysée a acté mercredi une « révision en profondeur » de cet outil contre le terrorisme qui a vu le jour en 1978, rapporte le Figaro.

Un Conseil de Défense et de sécurité nationale, réuni autour de François Hollande, a ainsi validé un plan renforcé qui sera mis en place dès jeudi. « Adapté à l’évolution des menaces, [il] viendra compléter les mesures prises depuis les attentats qui ont frappé notre pays », a déclaré le président dans un communiqué.

Des mesures spécifiques pour Noël

Le plan Vigipirate, qui ne comportait jusqu’ici que deux niveaux d’alerte – « vigilance » et « alerte attentat » –, sera doté d’une échelle à trois stades : « vigilance », « sécurité renforcée » et « urgence attentat ». Ce troisième niveau serait « adopté de façon ponctuelle, immédiatement après un attentat ou face à l’imminence d’une action terroriste », écrit le Figaro, qui compare les mesures exceptionnelles associées (fermeture des routes ou du métro, arrêt des déplacements scolaires…) à celles du plan « alerte enlèvement ».

>> A lire aussi : Un bar-tabac attaque l’Etat en justice à cause du plan Vigipirate

Le Conseil de Défense a également décidé de mesures spécifiques pour les fêtes de Noël, rapporte le quotidien. Dans un communiqué, François Hollande a demandé « de maintenir la vigilance de l’ensemble des services de l’Etat à son plus haut niveau au cours des prochaines semaines, et en particulier à l’occasion des nombreux rassemblements et festivités de fin d’année ».