A Noël, Médord et Minette auront aussi droit à leur cadeau sous le sapin

FETES Jouets, friandises, bonnet de Noël… Les chiens et les chats sont souvent gâtés par leurs maîtres…

Delphine Bancaud

— 

Un chien qui participe aux fêtes de Noël.
Un chien qui participe aux fêtes de Noël. — Mary Altaffer/AP/SIPA

Noël, ce n’est pas la fête que des enfants, mais aussi celle des animaux. Ce n’est pas Sylvia, qui dira le contraire : « J’ai prévu d’offrir à ma chatte Tatou une balle rebondissante. C’est un moyen pour nous de lui montrer que nous l’aimons et qu’elle fait partie intégrante de la famille », confie la jeune femme qui habite à Teich (Gironde)

Une tendance à gâter les animaux de compagnie, soulignée aussi par la récente enquête* du comparateur d’assurances chiens et chats animaux-relax.com : selon celle-ci, 86 % de chiens et 84 % de chats recevront un présent de la part de leur maître à Noël. « Cela s’explique par le fait que l’intégration des animaux dans le cercle familial est de plus en plus marquée en France. Les maîtres les valorisent et leur octroient parfois les mêmes plaisirs qu’ils accordent à leurs proches », explique Jérôme Michalon, sociologue spécialiste des relations entre humains et animaux. « D’autant qu’en période de crise, l’animal de compagnie est une valeur refuge qui apporte du bonheur. On veut encore plus chouchouter », renchérit Florence De La Moureyre, organisatrice du salon Animal Expo.

« Mon plaisir à moi c’est d’avoir des animaux pourris-gatés »

Un avis partagé par Céline, mère de 3 enfants à Gujan-Mestras (Gironde), qui ne déroge jamais à ce qui est devenu une tradition chez elle : « Notre chien Curtis fait partie de la famille, c’est normal qu’il ait droit à son cadeau de Noël au pied du sapin. D’ailleurs, il comprend bien que c’est pour lui et déchiquette le papier avec excitation », raconte-t-elle. Un plaisir d’offrir dont témoigne aussi Dominique, qui habite Reims et qui est surnommée Brigitte Bardot par ses proches : « J’ai un chien, six chats et trois rongeurs. Mes animaux, ils font partie de ma vie 365 jours par an. Je ne pars pas en vacances pour m’occuper d’eux. Je peux donc leur offrir un cadeau de Noël ! », s’exclame-t-elle. Quitte à casser sa tirelire, car elle prévoit un budget de 200 euros pour les cadeaux à ses animaux. « Mon plaisir à moi c’est d’avoir des animaux pourris-gatés », s’amuse-t-elle.

Les autres propriétaires sont moins généreux en général. « D’après notre enquête, 57 % des propriétaires de chiens et 51 % des propriétaires de chats se limitent à un budget compris entre 5 et 15 euros », Indique Manon Tenes, porte-parole d’Animaux-relax.com.

Friandises, jeux et serre-têtes de Noël !

Et pour choisir le cadeau idéal pour Snoopy ou Tigrou, les maîtres ont l’embarras du choix. « Les industriels ont fortement développé ce marché ces dernières années pour répondre à la demande », observe Jérôme Michalon. « Cela fait trois ou quatre ans que l’on voit se multiplier dans les rayons les calendriers de l’Avent pour animaux, des friandises de Noël, des bonnets de Noël pour chien… Il y a même une Miaou box et une Wouf box spéciale Noël qui contiennent des surprises ! », constate Florence De La Moureyre.

Et les animaleries mettent de plus en plus en valeur ces produits festifs, comme c’est le cas chez Animalis à Clermont-Ferrand : « Nous exposons les produits spéciaux fête en tête de gondole. Hormis les jouets, les paniers et les couvertures, nous vendons des boules de Noël friandises, des écharpes, manteaux, serre-têtes et bandeaux de Noël, ainsi que des pompons et des petits nœuds. Tous ces accessoires qui permettent de faire des belles photos avec les animaux pour les fêtes, marchent très bien », constate Gisela, une vendeuse. Face à cette offre pléthorique, Celine a déjà fait son choix pour son boxer : « je vais offrir à Curtis une peluche d’une dizaine d’euros, prévoit-elle. «Moi je vais offrir un arbre à chat à mes félins et un harnais lumineux à mon chien », se réjouit Dominique.

Ils seront aussi gâtés dans la gamelle

Mais ce n’est pas les seuls petits plaisirs que ses animaux auront à Noël : « Ils auront aussi droit à des morceaux de saumon, de crevettes, de gigot et de gâteaux. Chacun selon leur préférence », déclare-t-elle. « Moi j’achèterai un petit pâté en extra à Tatou », prévoit aussi Sylvia.

Beaucoup d’autres chiens et chats se lécheront les babines à Noël, souligne Florence De La Moureyre : « Car les maîtres n’hésitent pas à acheter un pâté prémium à leur chat ou un plat plus élaboré pour l’occasion, d’autant quece marché-là  se développe beaucoup. » Les animaleries proposeront aussi des repas de fêtes aux animaux de compagnie : « On vend notamment des macarons au bœuf, aux légumes et au poulet qui plaisent beaucoup pour les fêtes », informe Gisela. Et avec tous ces délices, certains animaux comme leurs maîtres feront forcémment des excès. « Cela explique pourquoi les animaux finissent parfois chez le vétérinaire après Noël », commente Manon Tenes. Une ressemblance avec leurs maîtres dont leurs petits compagnons à quatre pates se passeraient bien. 

*Enquête menée au cours du mois d’octobre 2016 auprès de 4.764 propriétaires français  de chiens et de chats clients des comparateurs d’assurances animaux français âgés de 18 à 65 ans. Les données de l’enquête ont été récoltées par Google Form et par téléphone.