EN DIRECT. Attentat déjoué: Trois des cinq suspects ont montré «des velléités» de rejoindre Daesh en Syrie

LIVE Cinq hommes soupçonnés d'avoir voulu commettre un attentat le 1er décembre en région parisienne ont été interpellés le week-end dernier...

H. B.
— 
Le procureur François Molins, lors d'une conférence de presse.
Le procureur François Molins, lors d'une conférence de presse. — GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP

L'ESSENTIEL:

  • Cinq hommes, soupçonnés d'avoir voulu commettre un attentat le 1er décembre en région parisienne, ont été interpellés à Strasbourg et Marseille
  • Une dizaine de sites en région parisienne étaient visés, dont le 36 quai des Orfèvres, siège de la PJ parisienne
  • La cellule était téléguidée par un membre du groupe Etat islamique (EI) depuis la Syrie

A LIRE AUSSI:

>> Le réseau voulait passer à l’acte le 1er décembre

>> Les cibles potentielles des terroristes identifiées

>> A lire aussi : Ce que l'on sait des suspects arrêtés à Strasbourg et Marseille

 

12h40: Deux suspects ont téléchargé l’application Periscope le soir de leur interpellation

Yassin B. et Hicham M., interpellés à Strasbourg, ont téléchargé l’application Periscope qui permet de diffuser des vidéos en direct, le soir même de leur interpellation à Strasbourg.

12h37: « Des écrits très clairs d’allégeance » à Daesh

« Des écrits très clairs d’allégeance » au groupe Etat islamique ont été découverts lors des perquisitions, a indiqué le procureur de la République de Paris.

12h35: Plusieurs armes saisies au domicile de deux suspects

Plusieurs armes ont été saisies au domicile de deux suspects. Chez Yacine B., les enquêteurs ont découvert une arme de point, un pistolet automatique Glock, des chargeurs et des cartouches et chez Zacharia M., un pistolet automatique, un pistolet-mitrailleur, deux chargeurs et des cartouches.

12h30: Le profil des suspects interpellés à Strasbourg et Marseille

Les trois suspects strasbourgeois sont :

- Yacine B., né en 1979, est de nationalité française, il est animateur. Son casier judiciaire est vide.

- Hicham M., né en 1979, est de nationalité française, il est manutentionnaire. Son casier judiciaire fait état de six condamnations.
- Samy B., né en 1980, est franco-tunisien, il travaillait dans une épicerie, vivait en concubinage et est père de trois enfants. Son casier judiciaire fait état de sept condamnations.
- Zacharia M., né en 1980, franco-tunisien. Son casier judiciaire est vierge.

Le suspect interpellé à Marseille s’appelle Hicham E., né en 1970, il est de nationalité marocaine. Son casier judiciaire en France est vide. Il était « SDF en France ».

12h28: Les quatre suspects de Strasbourg, «des amis de longue date»

Les suspects étaient des «amis de longue date», affirme François Molins. «Ils se voyaient régulièrement et communiquaient régulièrement en réseau fermé» a-t-il ajouté.

12h25: Les cinq suspects déférés ce matin en vue d’une mise en examen

Les cinq suspects « interpellés avant de passer à l’acte de manière imminente sur le sol français » ont été déférés ce matin en vue d’une mise en examen, annonce le procureur de la République de Paris.

12h20: « Des velléités de rejoindre le groupe Etat islamique »

Deux des individus strasbourgeois, Hicham M. et Yacine B. se sont rendus en mars 2015 à la frontière turco-syrienne. Hicham E. a quant à lui été refoulé par les autorités turques à l'été 2015. Au total, trois des individus présentés au parquet présentaient « des velléités de rejoindre le groupe Etat islamique ».

12h15: Des armes de guerre saisies

Plusieurs armes ont été saisies au cours des perquisitions. Des armes de guerre et de poing, moins d’une dizaine au total.

12h10: Plusieurs attentats déjoués

Les interpellations ont permis d’éviter des attaques « mortifères » en France, confirme le procureur Molins.

12h05: Début de la conférence de presse

Le procureur de la République de Paris, François Molins, tient une conférence de presse après l’interpellation le week-end dernier de cinq hommes, soupçonnés d’avoir voulu commettre un attentat le 1er décembre en région parisienne.