Nucléaire: «La situation est très préoccupante», estime le patron de l’Autorité de sûreté nucléaire

ENERGIE « Nous sommes allés de mauvaises de surprises en mauvaises surprises », affirme Pierre-Franck Chevet…

H. B.
— 
Illustration de la centrale nucléaire de Fessenheim.
Illustration de la centrale nucléaire de Fessenheim. — G. VARELA / 20 MINUTES

La situation est « préoccupante ». Pierre-Franck Chevet, président de , s’est déclaré très inquiet de la situation  . Anomalies, documents « falsifiés »… Dans une interview au , le patron de l’ASN met en garde contre des problèmes posés par  

Depuis les anomalies découvertes sur , « nous sommes allés de mauvaises de surprises en mauvaises surprises », affirme-t-il, faisant référence aux douze réacteurs nucléaires arrêtés pour des contrôles sur les générateurs de vapeur.

Les douze réacteurs toujours à l’arrêt

 depuis plusieurs semaines. « Une anomalie générique a été identifiée sur les générateurs de vapeur, entraînant une procédure de contrôle de grande ampleur », a détaillé Pierre-Franck Chevet. « Dans le meilleur des cas »,  , estime le patron de l’ASN.

Des documents falsifiés

Aux problèmes techniques s’ajoutent d’autres préoccupations. Pierre-Franck Chevet a expliqué que l’ASN avait découvert des « pratiques inacceptables » , depuis le début des années 1960 : « 400 dossiers « barrés », volontairement cachés au client et à l’ASN, portant sur des anomalies ». L’ASN a aussi retrouvé « des documents de fabrication apparemment falsifiés ».

A cause de ces pratiques, près de 10.000 dossiers sont à revoir , estime Pierre-Franck Chevet. « Un quart concerne les équipements pour le nucléaire en France. Cette revue complète est nécessaire », prévient le patron de l’Autorité de sûreté nucléaire.