Lola-Poupoune, Merdive, Boghosse : Les prénoms les plus improbables donnés à des bébés

SAY MY NAME « L’Anti-guide des prénoms » recense les prénoms les plus farfelus vraiment donnés à des bébés par leurs parents…

A.B.
— 
Emma et Nathan restent les prénoms les plus donnés aux bébés en France.
Emma et Nathan restent les prénoms les plus donnés aux bébés en France. — W.Armson/REX/REX/SIPA

Neuf mois de grossesse ne sont souvent pas de trop pour choisir le futur prénom de son bébé. Il y a ceux qui aiment les classiques ou qui suivent la tendance, donnant naissance à de jeunes , Emma et Marcel. Et les autres, qui préfèrent se démarquer en donnant un prénom unique à la chair de leur chair, quitte à l’inventer eux-mêmes. C’est à ces parents animés par cette quête d’originalité que  consacre L’Anti-guide des prénoms*, qui recense les prénoms les plus farfelus choisis par des parents.

On aurait pu n’en choisir que dix, mais parce qu’on n’est pas radin, et surtout parce que c’était trop dur de n’en sélectionner que dix, 20 Minutes vous livre son top 20 (et quelque) des prénoms les plus « inventifs ». Des prénoms qui ont réellement été donnés à de vrais enfants, insistent les auteurs de l’ouvrage.

Blouge, c’est bien blouge

Dans la catégorie « Me cherche pas mec ! » on décerne la palme aux petits Alkapone, Alpacino et Bruce-Lee. Athéna-Cherokee, Aboubacar-Jacky, Marveen Jean-Claude Junior, Roi-David et Jean-Bryan remportent quant à eux le prix des prénoms composés les plus audacieux.

En revanche, Merdive . Et pour des raisons éthymologiques assez évidentes, Euthanasia, Clitorine et Huterin ne sont pas des choix que doivent faire beaucoup de parents, mais il y en a.



Dans l’esprit « blouge, c’est bien blouge », il y a aussi les parents qui, plutôt que d’adopter un prénom composé, ont décidé d’en fusionner deux ensemble, donnant naissance aux petits Benjapaul, Gabryélène, Charlolivier et Jenifaël.

Pour faire original, certains ont tout donné sur l’orthographe du prénom choisi pour bébé, à l’instar des parents de Djustyne, Kill-Yann, Zac-Harry et Jean-Clode.



Et place la barre très (très) haut avec, pêle-mêle, Beltrich-Blessing (on n’a pas compris le pourquoi du comment), Black Brown, Dior Gnagna, Jésunette ou encore Lola-Poupoune.



Je veux du love

Certains prénoms ne sont qu’amour, et en les choisissant, les papa-maman de Jetaime, C’est-un-Ange, Boghosse, Kissmy, Lagrâce-Divine, Léon-Mignon, Liesse de Tendresse et King Love ont voulu donner du love à leurs enfants. Il y a aussi les hommages de fans de stars (et adeptes du remix orthographique), comme les parents de Retcharles, Elves Pressley et Klimtice (parce que Klimtice Wood !).

Et enfin, on termine par une spéciale dédicace à la petite O-D-I-L, pour qui tous les fans de  auront une tendresse particulière !

 

* L’Anti-guide des prénoms, ou comment mettre du piment dans la vie de son enfant, Editions First, 7,95 euros, en librairies depuis le 17 novembre.