Terrorisme: Quatre hommes arrêtés à Strasbourg, deux à Marseille

INTERPELLATIONS Une opération antiterroriste a été menée ce week-end à Strasbourg…

20 Minutes avec AFP

— 

Les locaux de la DGSI à Levallois-Perret.
Les locaux de la DGSI à Levallois-Perret. — NICOLAS MESSYASZ/SIPA

L’opération précède de quelques jours l’ouverture du marché de Noël, qui attire la foule chaque année à Strasbourg. Quatre hommes ont été arrêtés par des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI), dans la nuit de samedi à dimanche dans le cadre d’une enquête antiterroriste, dans les quartiers du Neuhof et de la Meinau.

« Des éléments sérieux rendaient nécessaires ces interpellations », a précisé une source proche de l’enquête. Les quatre personnes interpellées étaient toujours en garde à vue dimanche soir, a confirmé une source judiciaire. Selon Le Parisien, les suspects attendaient une livraison d’armes. iTELE affirme que plusieurs armes, dont un pistolet-mitrailleur, ont été saisies par la police lors des perquisitions.

Deux autres arrestations à Marseille

Ces arrestations ont été conduites par les hommes de la DGSI dans le cadre d’une enquête préliminaire ouverte il y a quelques jours au parquet antiterroriste, a précisé la source judiciaire. Deux autres suspects ont été arrêtés à Marseille, en parallèle de cette opération, selon Europe 1.

En mai 2014, une filière djihadiste avait été démantelée, avec l’interpellation de sept Alsaciens, qui s’étaient rendus en Syrie entre décembre 2013 et avril 2014. Ils ont été condamnés en juillet à Paris à des peines de six à neuf ans de prison ferme. La peine la plus lourde a été prononcée contre Karim Mohamed-Aggad dont le frère Foued, qui était du voyage en Syrie, a été identifié comme l’un des kamikazes du Bataclan lors des attentats du 13 novembre 2015. La France est confrontée depuis près de deux ans à une menace terroriste djihadiste sans précédent, qui s’est notamment concrétisée par des attentats en novembre 2015 à Paris et Saint-Denis (130 morts au Bataclan, dans des terrasses de café et devant le Stade de France) et en juillet 2016 à Nice (86 morts).