Des agents des impôts en grève contre la réduction des effectifs

GREVE La déclaration et le paiement des impôts en ligne sont montrés du doigt...

C. Ape.
— 
Centre des finances publiques, illustration.
Centre des finances publiques, illustration. — GILE MICHEL/SIPA

Un seul mot d’ordre, dénoncer la réduction des effectifs et « la dégradation du service public ». Les agents des impôts sont appelés à faire grève ce mardi, dernier jour où les contribuables peuvent payer leur taxe d’habitation, rapporte notamment .

Selon les syndicats Solidaires Finances publiques, CGT Finances publiques et FO DGFiP, qui appellent à la mobilisation, « la dégradation du service public » est induite par la déclaration et le paiement des impôts en ligne.

1.800 suppressions de postes ?

Le Figaro indique que 1.800 postes devraient de fait être supprimés dans l’administration fiscale d’ici la fin de l’année 2017.

Des grévistes expliquent au  qu'« en dix ans, [ils ont] subi 500 suppressions de postes en Seine-et-Marne. Avant, deux sites existaient à   et alentours avec un total de 40 agents. Les deux sites ont fusionné et notre service à Melun couvre un bassin de vie de 200 000 habitants, avec 18 agents ».

De son côté, Cécile Lunel, de la CGT Finances publiques, indique  que « dans les Alpes-Maritimes, on perd une quarantaine d’emplois par an ! Du coup, on a plus de difficultés à répondre aux demandes de contribuables ».


Le Parisien rappelle que des manifestations ont déjà eu lieu à Dijon et Melun lundi.


Plusieurs centres des impôts, comme ceux de Nice ou encore Metz, devraient être fermés au public ce mardi.