EN DIRECT. Les Français invités à mettre une bougie à la fenêtre...

EN DIRECT Cette journée de commémorations a débuté à Saint-Denis...

Fabien Randanne, Audrey Chauvet

— 

Le 13 novembre 2016, lors de la cérémonie aux lanternes, au canal Saint-Martin, en hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre.
Le 13 novembre 2016, lors de la cérémonie aux lanternes, au canal Saint-Martin, en hommage aux victimes des attentats du 13-Novembre. — CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP

Ce dimanche 13 novembre, un hommage national est rendu aux victimes des attaques terroristes du 13 novembre 2015. Le Président de la République, François Hollande, dévoilera tout au long de la matinée des plaques en mémoire des disparus sur les différents lieux des attaques.

21h20: Des bougies aux fenêtres

L'association 13onze15 Fraternité-Vérité a invité la population à déposer une ou plusieurs bougies à la fenêtre en signe d'hommage aux victimes.

Sur les réseaux sociaux, de nombreux utilisateurs ont posté des photos de leurs lumignons.

 

19h26: 3.500 lanternes déposées sur l'eau

Ce dimanche soir, ce sont quelque 3.500 lanternes qui auront été déposées le long du canal Saint-Martin. Avant de les laisser aller au fil de l’eau, les participants ont dessiné ou écrit des messages tels que « On pense à vous » ou « Bienveillance ». Chaque lanterne était vendue 3 euros, au profit d’associations de victimes. Des milliers de personnes, dont de nombreux enfants, ont pris part au rassemblement.

19h03: La cérémonie des lanternes se poursuit

Ceux qui le souhaitent peuvent, jusqu'à 20h, acheter une lanterne dont les bénéfices seront reversés à Fraternité et Vérité et à l'Association française des victimes du terrorisme.

18h34: D'autres images du Canal Saint-Martin
 

 

17h30: Des lanternes au fil de l'eau

Une cérémonie des lanternes, inspirée d'une tradition hindouiste, a débuté au Canal Saint-Martin, à l'initiative de l'association Toujours Paris.

 

16h10: «C'est un devoir de venir se recueillir»

Notre journaliste Romain Lescurieux a suivi les différentes commémorations prévues à Paris ce dimanche matin. Retrouvez son reportage par ici...

 

15h10: L'association Life for Paris organise une table-ronde sur la résilience ce dimanche après-midi

 

14h40: 1.500 personnes ont assisté à la « Nuit de la poésie » de l’Institut du monde arabe

 Quelque 1.500 personnes ont participé à la « Nuit de la poésie » organisée pendant la nuit de samedi à dimanche à l'Institut du monde arabe en mémoire des victimes des attentats de Paris.

Des poètes, romanciers, musiciens, comédiens ont participé à la manifestation organisée en partenariat avec la Maison de la poésie, dans le cadre du festival « Paris en toutes lettres ». Cette nuit, notamment marquée par une performance mêlant théâtre, musique et vidéo, entendait proposer « un voyage inédit à travers la poésie arabe, du mystique persan al-Hallâj à Mahmoud Darwich et à Adonis ». La Nuit était également l'occasion de découvrir des « poèmes syriens d'hier et d'aujourd'hui », selon ses promoteurs, qui entendaient ainsi se joindre aux commémorations des attentats du 13 novembre 2015.

 

14h30: Hommage à l'université de Bordeaux-Montaigne

L'université de Bordeaux-Montaigne rendra un hommage mardi 15 novembre à l'une des victimes du Bataclan, le Bordelais Alban Denuit. Cet artiste-plasticien de 32 ans, fan de rock, était venu voir le concert des Eagles of death metal le 13 novembre 2015 dans la salle parisienne où il a trouvé la mort.

Originaire de Marmande, il avait fait ses études supérieures à Bordeaux où il était devenu enseignant. Un espace de la Maison des Arts portera désormais son nom. Et la thèse d'Alban Denuit, qui lui a valu son doctorat d'arts plastiques, vient d'être rééditée en format de livre d'art de luxe aux éditions des Presses Universitaires de Bordeaux. Cette réalisation a été possible grâce au financement participatif.

14h15: Le fils de l'homme tué au Stade de France fait un appel à la tolérance et à l'intelligence

Michael Dias, 31 ans, a prononcé ce dimanche un discours appelant à l'intelligence face à la menace terroriste.

>> A lire aussi : Le 13 novembre, un an après: «Vive la tolérance», les mots d'un «orphelin du terrorisme» au Stade de France

 

12h55: Un lâcher de ballons pour "laisser la tristesse partir vers le ciel"

 

12h45: La chanson "Alive" de Pearl Jam jouée devant la mairie du XIe arrondissement

 

12h30: Beaucoup de monde pour la cérémonie publique devant la mairie du XIe arrondissement

 

12h15: Partout dans Paris, les hommages s'affichent

 

12h10: Une cérémonie publique devant la mairie du XIe arrondissement va commencer

Des ballons seront lâchés à la fin de la cérémonie organisée par l'association de victimes Life for Paris.

 

12h05: Le footballeur Blaise Matuidi encore ému

Les joueurs de l'équipe de France n'oublieront « jamais cette tragédie » des attentats du 13 novembre à Paris et Saint-Denis, a déclaré le milieu Blaise Matuidi, dimanche sur TF1, un an après jour pour jour. « C'a été un moment très difficile, qui restera gravé dans nos têtes, a dit le Parisien dans l'émission Téléfoot. C'a été des jours très difficiles mentalement, et les mois qui ont suivi aussi. Il a fallu faire avec, continuer à aller de l'avant. C'est ce qu'on essaie de faire, ce que la France essaie de faire, le monde aussi. On n'oubliera jamais cette tragédie. »

>> A lire aussi : Le 13 novembre, un an après: Blaise Matuidi n'oubliera «jamais cette tragédie»

 

12h: Les Parisiens sont nombreux à vouloir rendre hommage aux victimes des attentats

 

11h30: Le parcours officiel d'hommages s'achève

Les plaques commémoratives ont été dévoilées à chaque fois dans le silence, seuls les noms des victimes ont été lus. Le parcours officiel d'hommages s'est achevé au Bataclan. D'autres commémorations populaires sont organisées ce dimanche à Paris, à 12h30 devant la mairie du XIe arrondissement puis ce soir le long du canal Saint-Martin avec des lanternes. Les Français sont également invités à mettre des bougies sur leurs fenêtres, comme l'année dernière.

11h20: Des pouvoirs élargis pour Tracfin dans la lutte contre le terrorisme

Le service de renseignement financier Tracfin voit ses prérogatives élargies afin de mieux contrôler les flux financiers suspects, parmi d'autres mesures instaurées par un décret relatif à la lutte contre le financement du terrorisme, publié ce dimanche au Journal officiel. Daté du 10 novembre, ce décret marque l'entrée en vigueur de mesures annoncées par le ministre des Finances Michel Sapin après les attentats du 13 novembre 2015, visant à renforcer le dispositif français de lutte contre le financement du terrorisme. Il donne aux agents de Tracfin, un accès élargi au fichier des personnes recherchées (FPR), comprenant notamment les fameuses « fiches S » des personnes soupçonnées de radicalisation.

>> A lire aussi : Tracfin doté de nouvelles armes pour lutter contre le financement du terrorisme

 

11h15: François Hollande salue les services de sécurité et le Samu rassemblés devant le Bataclan

 

11h10: Hommage du Parlement européen

 

11h: Les noms des 90 personnes décédées au Bataclan le 13 novembre 2015 sont lus

 

10h55: François Hollande dévoile deux plaques au Bataclan

Il est toujours accompagné de Anne Hidalgo, la maire de Paris. Ils dévoilent la plaque commémorative portant les noms des 90 personnes qui ont perdu la vie dans la salle de concert le 13 novembre 2015 et une seconde plaque pour toutes les victimes des attentats. Les noms des 90 personnes décédées sont égrénés.

 

10h45: La plaque de commémoration va être dévoilée devant le Bataclan

Devant la salle de concert où 90 personnes ont perdu la vie il y a un an, de nombreux officiels attendant l'arrivée de François Hollande et Anne Hidalgo qui vont dévoiler la plaque commémorative. Les membres du groupe Eagles of death metal sont présents, ainsi que des familles de victimes et des rescapés.

 

10h30: Des hommages spontanés aux abords du Bataclan

 

10h30: Une plaque pour les victimes de la Belle équipe

La plaque vient d'être dévoilée par François Hollande et Anne Hidalgo alors que les journalistes sont déjà massés devant le Bataclan, la prochaine étape du circuit d'hommage officiel.

 

10h20: Alain Juppé «convaincu que l'islam a sa place dans la république»

Alain Juppé, candidat à la primaire de la droite, estime ce dimanche que les dirigeants français doivent «se montrer à la hauteur» pour gagner la «guerre» contre le terrorisme. «Il faut que les dirigeants de la France se montrent à la hauteur, et mettent en oeuvre tous les moyens pour en finir avec le terrorisme», écrit le maire de Bordeaux sur son blog. Selon lui, «le temps presse. L'amélioration de la coordination de nos services de renseignement doit constituer une priorité de l'exécutif».

A propos de l'islam, Alain Juppé se dit «convaincu que, comme les autres grandes religions, il a sa place dans la République : mais je veux qu'une lutte déterminée soit menée contre ce dévoiement de l'islam qu'est le fondamentalisme». «Il faut fermer les mosquées qui prêchent la haine, et empêcher de nuire leurs prédicateurs», demande l'ex-Premier ministre. «Je crois que le moment est venu de demander aux musulmans de France de prendre toutes leurs responsabilités pour s'inscrire dans la République comme, en leur temps, l'ont fait les juifs et les catholiques», ajoute Alain Juppé, qui s'est rendu samedi soir au Petit Cambodge, un des restaurants visés par les attaques il y a un an. Il promet, s'il est élu, un «accord solennel, qui se concrétisera par l'adoption d'une Charte de l'Islam de France et fixera les règles relatives au recrutement et à la formation des imams».

10h20: Les Pompiers de Paris rendent hommages à ceux qui étaient mobilisés la nuit du 13 novembre

 

10h15: Une quatrième plaque est dévoilée sur le boulevard Voltaire

 

10h05: Des commémorations importantes pour 3 Français sur 4

Une large majorité des Français (75%) trouve important de commémorer les attentats, et 56% restent "en colère", selon un sondage Odoxa publié par le Parisien dimanche.

10h: Le parcours des hommages suit le fil chronologique des attaques

Il commence donc par le Stade de France, puis les cafés des Xe et XIe arrondissements de Paris, et se terminera par le Bataclan.

 

9h55: Une troisième plaque est dévoilée pour les victimes des Xe et XIe arrondissements

 

Anne Hidalgo et François Hollande ont dévoilé une troisième plaque commémorative et respecté une minute de silence pour les victimes qui étaient à La Bonne Bière, Le Comptoir Voltaire et La Belle équipe. Trente-neuf personnes ont été assassinées sur les terrasses des Xe et XIe arrondissements le 13 novembre 2015.

 

9h50: Les noms des victimes des terrasses du XIe arrondissement ont été égrénés

Notre reporter sur place, @RLescurieux, a filmé ce moment de recueillement.

 

9h50: Les jeunes n'ont pas changé leurs habitudes

D'après un sondage réalisé pour 20Minutes sur un panel de jeunes de 18 à 30 ans, la majorité d'entre eux déclarent ne pasa voir changé leurs habitudes mais être plus méfiants. Les résultats à lire dans cet article:

>> A lire aussi : Le 13 novembre, un an après: Les jeunes n’ont pas changé leurs habitudes mais sont plus méfiants

 

9h45: "Fluctuat nec mergitur": La devise de Paris s'affiche

Dans les rues de Paris et sur la façade de l'Hôtel de Ville, la devise de la capitale "Fluctuat nec mergitur" a été affichée par la mairie.

 

9h40: François Hollande se recueille devant Le Carillon et le Petit Cambodge

Les noms des victimes de l'attaque contre le Carillon et le Petit Cambodge est égréné dans le slilence. François Hollande et Anne Hidalgo, la maire de Paris, déposent un bouquet de fleurs sous la plaque dévoilée. Une minute de silence est observée.

 

9h30: Voici la première plaque dévoilée au Stade de France

 

9h25: Il n'y aura pas de discours de François Hollande

Le Président de la République ne prononcera aucun discours, à la demande des familles des victimes.

9h15: Le programme de la journée de commémorations

>> A lire aussi : Le 13 novembre, un an après: Le déroulement de la journée de commémorations

 

9h: L'hommage commence au Stade de France

François Hollande a dévoilé une plaque en hommage au seul mort de l'attaque contre le Stade de France, le 13 novembre 2015, Manuel Dias, un chauffeur de bus de 63 ans. Son fils a lu un texte en hommage à son père disparu. Les services de secours, ainsi que le Premier ministre Manuel Valls et le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve, assistent à cette cérémonie.