Les infos du matin: Trump reçu par Obama, centre pour migrants et ambassade française visée à Athènes

RECAP' «20 Minutes» compile pour vous les infos qu'il ne faut pas manquer ce matin...

M.C.

— 

France Bleu a retrouvé un parent éloigné de Donald Trump en Mayenne
France Bleu a retrouvé un parent éloigné de Donald Trump en Mayenne — Evan Vucci/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Trump reçu par Obama dans le Bureau ovale ce jeudi

Le nouveau président élu des Etats-Unis s’est mis au travail mercredi, alors que Barack Obama et Hillary Clinton appelaient à l’unité au lendemain de l’élection choc du républicain populiste. La victoire inattendue de Donald Trump face à la démocrate, après une campagne particulièrement violente, a suscité une onde de choc bien au-delà des Etats-Unis. Barack Obama, qui avait évoqué la menace que représentait Donald Trump pour la démocratie, s’est dit « encouragé » par son discours rassembleur après sa victoire et le recevra jeudi dans le Bureau ovale, pour une rencontre visant à assurer la transition en douceur.

>> A lire aussi : Des milliers de manifestants anti-Trump dans plusieurs villes des Etats-Unis

>> Revivre les événements de la journée de mercredi en direct

Paris : Ouverture du centre humanitaire pour migrants

Accueillir des migrants humainement. C’est la mission du centre qui ouvre jeudi près de la porte de la Chapelle, à Paris, avec pour défi de mettre fin aux incessantes reconstitutions de campements indignes dans la capitale et aux évacuations à répétition. Ce centre, dont la création avait été annoncée fin mai par la maire de Paris Anne Hidalgo, pour héberger 400 personnes. Il accueillera chaque jour entre 50 et 80 personnes, soit le nombre de migrants arrivant chaque jour à Paris, selon les estimations.

Grèce : Un policier blessé par une grenade jetée sur l’ambassade de France

Deux inconnus circulant à moto ont jeté jeudi matin une grenade devant l’ambassade de France à Athènes, blessant légèrement un policier en faction, a indiqué une source policière. La brigade antiterroriste s’est saisie de l’enquête sur cet attentat, qui s’est produit peu avant 5h locales (4h, heure française, sur une des grandes avenues centrales d’Athènes, en face du Parlement, a ajouté la même source. La police privilégie dans l’immédiat la piste d’un acte commis par la mouvance extrémiste anarchiste locale, qui revendique régulièrement des attaques sans victimes contre des cibles diplomatiques, économiques ou politiques, selon la même source.