Rassemblements de policiers à Melun et à Grenoble

SOCIAL Ils exprimaient notamment leur soutien à leurs collègues de Saint-Pierre-lès-Nemours, où une policière a été violemment percutée par une voiture volée...

M.C. avec AFP

— 

Manifestation de policiers à Lyon, le 20 octobre 2016.
Manifestation de policiers à Lyon, le 20 octobre 2016. — JEFF PACHOUD / AFP

La mobilisation perdure malgré le reflux observé ces derniers jours. De nouvelles manifestations de policiers ont eu lieu lundi à Melun, en région parisienne, ainsi qu’à Grenoble, poursuivant le mouvement de grogne né après une attaque aux cocktails Molotov contre quatre agents à Viry-Châtillon (Essonne).

Le rassemblement de Melun (Seine-et-Marne) a eu lieu en soirée devant le siège de la Direction départementale de la sécurité publique, « en tenue civile » et sans véhicule siglé « police », a précisé une source policière. Un policier ayant participé à la manifestation a comptabilisé « entre 250 et 280 fonctionnaires ».

Soutien à la policière percutée par une voiture volée

Le rassemblement « asyndical et apolitique » s’est terminé peu avant 23h, selon la même source. « Les collègues ont chanté la Marseillaise, il n’y a pas eu de prise de parole », a-t-elle ajouté. Certains policiers sur place tenaient des pancartes exprimant leur soutien à leurs collègues de Saint-Pierre-lès-Nemours, après qu’une policière a été violemment percutée par une voiture volée dans cette commune de Seine-et-Marne la semaine dernière. Les deux occupants du véhicule ont depuis été mis en examen et écroués.

A Grenoble, 100 personnes se sont rassemblées dans le calme lundi à midi devant la préfecture de l’Isère, selon une source policière.