Un car avec cinquante mineurs restés près de la «jungle» quitte Calais

IMMIGRATION Ces mineurs doivent être emmnenés dans un centre dédié...

20 Minutes avec AFP

— 

Des associations accompagnent de jeune migrants vers un bus qui va quitter Calais vendredi 28 octobre.
Des associations accompagnent de jeune migrants vers un bus qui va quitter Calais vendredi 28 octobre. — AFP

Ils ont embarqué par car peu avant 14h ce vendredi. Une cinquantaine de jeunes migrants mineurs qui étaient restés à Calais près de la « Jungle » ont quitté les lieux, ravagés par des incendies.

«Jungle» de Calais: Où sont partis les migrants? On fait le bilan du démantèlement

Hébergés dans un centre dédié

Ces jeunes, parmi lesquels beaucoup de Soudanais, doivent être hébergés dans un Centre d’accueil et d’orientation (CAO) dédié. De 50 à 70 autres jeunes, faisant partie du même groupe et qui se déclaraient presque tous mineurs, devaient embarquer à leur tour dans la foulée. L’opération a lieu en présence du sous-préfet de Calais Vincent Berton.

Démantèlement de la «jungle» de Calais: Grosse inquiétude pour les mineurs isolés étrangers

Ils dormaient dans une chapelle

Une partie de ces jeunes avait passé la nuit dans l’ancienne zone Sud de la « Jungle », dormant dans une chapelle et une école construites après la naissance du campement et qui ont subsisté depuis.

L’Angleterre, l’eldorado

Ils erraient depuis mercredi soir, après l’évacuation de la « Jungle » ravagée par des incendies. Certains avaient refusé la veille de monter dans un bus mis à leur disposition parce qu’ils veulent aller en Angleterre, et uniquement là-bas.