Au moins 323 SDF seraient morts depuis le début de l'année 2016

SOCIAL Selon les informations des Morts de la Rue, les personnes décédées auraient en moyenne 48,2 ans...

C. A.

— 

Un homme sans domicile fixe rue de Rivoli, à Paris, en avril 2015
Un homme sans domicile fixe rue de Rivoli, à Paris, en avril 2015 — KENZO TRIBOUILLARD / AFP

Ils seraient 323, au bas mot. Selon le collectif Les Morts de la Rue, 323 personnes sans domicile fixe seraient décédées depuis le début de l’année 2016, mais ce chiffre, arrêté au 25 octobre, pourrait être jusqu’à dix fois supérieur

Et pour cause, l'association a dressé une liste en se fondant sur les informations collectées par des sources aussi variées que « des particuliers, associations, institutions, médias ». Elle n’est donc pas exhaustive et pourrait « comporter des erreurs », prévient-elle.

Le collectif apporte parfois des détails sur la personne décédée (comme son prénom, son âge, le lieu et la date du décès), et se contente pour d’autres d’une vague description (un homme).

Hommage

Selon les informations des Morts de la Rue, les personnes décédées auraient en moyenne 48,2 ans. Le collectif rappelle aussi que ses données ne constituent pas « un document scientifique mais un hommage à ces personnes ».

>> A lire aussi : SDF, il mangeait dans les plus grands palaces et oubliait de régler l’addition

« Ces hommes et ces femmes sont morts. Leurs noms sont publiés pour les honorer. Leur mort est un scandale qui doit interpeller chacun à un niveau personnel comme collectif, et quelles que soient nos appartenances politiques ou religieuses », explique le collectif sur son site Internet.

Toujours selon le collectif, 498 sans domicile fixes sont décédés en 2015 et 513 en 2014 (moyenne d’âge 49 ans).