Démantèlement de la «jungle» de Calais: 4.014 personnes «mises à l'abri» depuis lundi

REFUGIES Le démantèlement doit durer une semaine…

20 Minutes avec AFP

— 

Groupe de migrants sur la route qui mène au camp de Calais le 25 octobre 2016
Groupe de migrants sur la route qui mène au camp de Calais le 25 octobre 2016 — O. Aballain / 20 Minutes

Lors des deux premiers jours de l’évacuation de la « jungle » de Calais, 4.014 personnes ont été « mises à l’abri », ont annoncé mardi les ministres de l’Intérieur, Bernard Cazeneuve, et du Logement, Emmanuelle Cosse.

Durant la deuxième journée des opérations, ce mardi, 1.636 personnes ont quitté les lieux : 1.264 personnes majeures « à bord de 33 bus pour rejoindre 55 centres d’accueil et d’orientation (CAO) répartis dans 9 régions », et 372 mineurs orientés vers le centre d’accueil provisoire (CAP), installé sur le campement, dans l’attente de l’instruction de leur dossier, ont détaillé les deux ministres dans un communiqué commun.

1.000 mineurs isolés en sécurité

Au total, « 3.242 majeurs ont donc été accueillies en CAO et 772 mineurs ont rejoint le CAP », résume le ministère.

>> A lire aussi : Un maire FN admet que les réfugiés ne posent «aucun problème d’ordre public»

« Près de 1.000 mineurs isolés sont donc désormais en sécurité », ajoute-t-il, en rappelant que « 217 mineurs présents à Calais, et dont les liens familiaux en Grande-Bretagne ont pu être établis, ont rejoint le Royaume-Uni depuis le 17 octobre dernier ».

Le démantèlement de ce vaste campement sauvage, considéré comme le plus grand bidonville de France, s’est poursuivi mardi, avec notamment les premières destructions de cabanes et d’abris dans la partie désertée par les migrants.