Allier: Sa fille est atteinte d'une leucémie, ses collègues lui offrent plus de 330 jours de congés

SOLIDARITE L'enfant doit subir pendant plusieurs mois une chimiothérapie au CHU de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme)...

20 Minutes avec agence
La fille de Nathalie Simonet doit être hospitalisée pendant plusieurs mois.
La fille de Nathalie Simonet doit être hospitalisée pendant plusieurs mois. — GILE MICHEL/SIPA

En avril dernier, Nathalie Simonet, une habitante de Saint-Angel (Corrèze), apprenait que sa fille de 12 ans était atteinte d’une leucémie aiguë. Mais la mère de famille, qui travaille depuis vingt ans dans le magasin Monsieur Bricolage de Domérat (Allier), a pu compter sur le soutien de ses collègues.

En effet, ces derniers ont chacun  pour lui permettre de  , qui doit subir pendant plusieurs mois une chimiothérapie au CHU de Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme).

Plus de 330 jours de repos

Grâce à cet élan de solidarité l’employée a en effet « reçu en tout plus de trois cent trente jours de repos. Une trentaine vient du magasin de l’agglomération montluçonnaise, le reste des autres sites français du groupe », précise .

« C’est une bouffée d’oxygène pour moi. Déjà que tout est bouleversé dans la famille, cela me permet de ne pas avoir à me soucier du côté financier », a confié la mère de famille au quotidien régional.


En vertu de la loi Mathys

Depuis deux ans, , il est en effet possible pour les salariés de donner anonymement une partie de leurs jours de repos à un collègue dont l’enfant est très malade.

Cette loi porte le nom d’un enfant atteint d’un cancer, dont le père avait bénéficié de 170 jours de RTT donnés par ses collègues, grâce au feu vert de son entreprise. Il avait pu rester à son chevet jusqu’à son décès, fin décembre 2009.