Manifestation des policiers: Le leader du mouvement, proche du FN, n'est même pas policier

SECURITE Rodolphe S., présenté comme le porte-parole du mouvement, est employé chez Carrefour…

H. B.

— 

Manifestation nocturne de policiers à Toulouse.
Manifestation nocturne de policiers à Toulouse. — AFP

La fronde des policiers fait la une des médias depuis quelques jours. L’un des agents de police à l’origine de ces manifestations, autoproclamé porte-parole du mouvement, ne serait en fait pas du tout policier, mais simple employé chez Carrefour, révèle Le Point. Il serait également proche des milieux d’extrême droite.

Rodolphe S., que l’on a pu voir en première ligne lors de plusieurs manifestations policières cette semaine, est un ancien adjoint de sécurité (ADS) du commissariat du 19e arrondissement de Paris. Il n’a donc jamais été policier et travaille aujourd’hui dans la grande distribution. Crâne rasé, la trentaine, il a plusieurs fois été interviewé par les médias, présenté comme le leader du mouvement. Son nom figure également dans plusieurs SMS d’appel à la fronde.

>> A lire aussi : Les policiers ont-ils le droit de manifester et de clamer leur colère?

Un proche du Front national

Contacté par France Info, l’homme reconnaît qu’il n’est pas policier. Il affirme se sentir proche du mouvement mais annonce son intention de s’en désengager. Selon Le Point, Rodolphe S. avait déjà organisé en 2015 une manifestation sous les fenêtres du ministère de la Justice ciblant Christiane Taubira.

Beaucoup de policiers découvrent aujourd’hui, effarés, l’identité de celui qui s’était autoproclamé comme leur leader.

>> A lire aussi : Le Front national est-il en train d'infiltrer la police?

Autre élément trouble, l’homme serait proche des milieux d’extrême droite. Son nom apparaîtrait d’ailleurs sur la liste Front national dans le 18e arrondissement de Paris lors des élections municipales de 2014.

Ce mercredi, le Premier secrétaire du Parti socialiste Jean-Christophe Cambadélis avait dénoncé la « patte » du Front national dans les manifestations de policiers.