Retour de Syrie: Ce qui attend la mère de famille arrêtée à Roissy

DJIHADISME Jihane M. était partie en Syrie avec son compagnon et leurs quatre enfants en août 2014...

F.F.

— 

Des avions d'Air France rangés sur le tarmac de l'aéroport Charles de Gaulle à Roissy (Val d'Oise) le 24 septembre 2014
Des avions d'Air France rangés sur le tarmac de l'aéroport Charles de Gaulle à Roissy (Val d'Oise) le 24 septembre 2014 — STEPHANE DE SAKUTIN AFP

Fin du voyage. Jihane M. a été interpellée à l’aéroport de Roissy, lundi soir. Motif : un séjour en Syrie de deux ans avec son compagnon et leur progéniture. Cette femme radicalisée d’une trentaine d’années a été arrêtée en compagnie de trois de leurs quatre enfants, l’aînée -la fille de son mari, issue d’une précédente union- ne se trouvant pas dans l’avion. Son compagnon, Eddy L., qui répond désormais au nom de Zayed, était également absent. « Il y a eu une suspicion de décès en août 2015 mais ça n’a jamais été confirmé », a indiqué une source proche de l’enquête à l’AFP.

>> A lire aussi : La famille suspectée d'être partie faire le djihad «avait tout préparé»

20 Minutes vous explique ce qui attend désormais cette mère de famille partie de Villefontaine (Isère) en août 2014 pour les terres du djihad en passant par la Suisse.

Comment les policiers ont-ils su qu’elle se trouvait dans cet avion ? Jihane M. a été expulsée de Turquie. Son avion était en provenance d’Istanbul. La jeune femme étant fichée S par les services de renseignement, son nom a été communiqué aux autorités turques, qui coopèrent avec les services français. Les Turcs ont donc su immédiatement que la personne était fichée par les Français. Dans des cas comme celui-ci, la procédure à suivre est donnée par la fiche en question : surveiller l’individu, ou bien le stopper. Les Turcs préviennent alors la France, avant d’expulser le ressortissant vers son pays d’origine. Les services français réceptionnent ensuite la personne à son retour en France. Le même procédé a été utilisé dans l’interpellation de la soeur de Fabien Clain, Anne Clain, au mois de septembre.

Où se trouve actuellement Jihane M. ? Elle a été placée en garde à vue, qui peut durer jusqu’à 96 heures. Une enquête préliminaire avait été ouverte en octobre 2014 par la section antiterroriste du parquet de Paris pour association de malfaiteurs en lien avec une entreprise terroriste. Dans des cas tels que celui-ci, ce sont des policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) qui procèdent à l’interpellation du suspect. Celui-ci est ensuite entendu dans les locaux de la DGSI, à Levallois (Hauts-de-Seine). A l’issue de sa garde à vue, un juge décide ou non de sa mise en examen pour association de malfaiteurs en vue d’une entreprise terroriste, ou d’un autre chef d’accusation. Si Jihane M. est mise en examen, un juge des libertés et de la détention décidera de sa remise en liberté sous contrôle judiciaire, ou de sa mise en détention provisoire en attendant son procès.

Que vont devenir les enfants ? En 2014, les deux ex-conjoints de Jihane M. et d’Eddy L. avaient déposé plainte pour disparition inquiétante dans un premier cas et soustraction de mineur par ascendant vers un pays étranger dans l’autre. Le père des deux filles aînées de Jihane M. va pouvoir les récupérer. L’enfant qu’ont eu Jihane M. et Eddy L. ensemble va être pris en charge par les services de la protection de l’enfance. Quant à Jana, la fille d’Eddy L., on ignore pour le moment où elle se trouve.