Devoirs à la maison : «Les exercices des enfants me prennent deux heures tous les soirs»

VOUS TEMOIGNEZ Les internautes de «20 Minutes» donnent leur avis sur la proposition de suppression des devoirs... 

J.S

— 

Une collégienne utilise son smartphone pour vérifier des informations relatives à ses devoirs
Une collégienne utilise son smartphone pour vérifier des informations relatives à ses devoirs — Ariana Cubillos/AP/SIPA

Une sonnerie qui retentit. Le sol qui vibre sous les pas d’un groupe d’élèves qui tentent de franchir la porte de la classe en un temps record. Et puis le fatidique « Notez dans vos agendas… » du professeur. Cette fois encore, le travail sera au rendez-vous de la soirée. Selon l’OCDE, chaque semaine les élèves français consacrent en moyenne cinq heures de leur temps à la maison aux devoirs. Trop pour l’association ZupdeCo et certains professeurs qui militent pour leur suppression. Une proposition qui fait réagir les internautes de 20 Minutes.

Un nivellement par le bas ?


S’il y a bien une proposition qui fait bondir Stéphane c’est celle-là qui craint un « nivellement par le bas » avec la suppression des devoirs : « Ils sont faits pour prolonger les apprentissages du cours et les valider (…) ce n’est pas une sanction ».
Claudine est sur la même ligne « Certains semblent oublier que, pour parvenir à ses fins, le sportif s’exerce. Il en est de même pour le collégien à qui les exercices permettent de s’assurer qu’il a compris le cours. C’est un moment de réflexion personnelle et rien d’autre ».

Les différences sociales exacerbées

Face aux devoirs, tous les élèves ne sont pas égaux. Ils auraient même tendance selon l’OCDE à creuser « les inégalités socio-économiques dans les résultats des élèves ». C’est ce qu’a vécu Guilaine lors de sa scolarité « J’étais dans un lycée archi-mixte et croyez moi quand les parents ne parlent pas français ce n’est pas simple de gérer les devoirs. Quant à mes parents ils rentraient du travail à 19h30 et partaient à 5h30. Ils ne pouvaient pas m’aider ».
San Dra qui a quatre enfants évoque la difficulté de bien accompagner ses enfants : « les devoirs pour les 4 me prennent plus de 2h tous les soirs. C’est la grosse galère sachant que tout le monde doit être couché à 20H30 ».

Pour autant nos deux internautes ne militent pas pour la suppression pure et simple des devoirs. San Dra souhaite un allégement avec des exercices qui ne « prennent pas des heures ». Guilaine aimerait que les enfants fassent leurs devoirs « à l’école ». Une solution plébiscitée par certains internautes de 20 Minutes.

>> A lire aussi : Bordeaux: Younus, d'abord les devoirs et ensuite le foot

Une heure d’étude obligatoire

Pour Jessica « il ne devrait pas y avoir de devoirs à la maison, mais une heure d’étude supplémentaire au collège le soir, afin que les enfants puissent avoir la même aide ». Une idée qui résonne aussi de manière positive dans la tête de Fatimazahra qui aimerait aussi que l’élève « qui a des difficultés puisse être aidé par le cadre enseignant (…)surtout si à la maison l’enfant ne peut être aidé par ses parents. »

Et les profs alors ?

Du côté des professeurs lecteurs de 20 Minutes, on milite pour une solution médiane. Chantal juge « indispensable d’effectuer la plus grande part du travail en classe. Les notions doivent toutes être vues, expliquées, exercées à l'école. Il est exclu de réserver comme travail à domicile des exercices sur lesquels toute la famille se casse les dents. Par contre, j’estime tout aussi indispensable que les élèves aient à REVOIR, REVISER ce qu’ils ont fait à l’école dans le but de vérifier s’ils ont bien compris par eux-mêmes les notions qu’on leur a inculquées ».