François Mitterrand: Anne Pingeot publie un millier de lettres d'amour

POLITIQUE On y découvre notamment le surnom qu’Anne Pingeot donnait au président de la République : «Cecchino», «Petit François» en italien...

20 Minutes avec agences

— 

Francois Mitterrand avec sa maitresse Anne Pingeot se promenant dans la propriete de Francois de Grossouvre dans la Nievre en 1981.
Francois Mitterrand avec sa maitresse Anne Pingeot se promenant dans la propriete de Francois de Grossouvre dans la Nievre en 1981. — VILLARD/SIPA

François Mitterand aurait eu 100 ans le 26 octobre prochain. Pour célébrer cet anniversaire, la discrète Anne Pingeot, la mère de sa fille Mazarine, sort de l’ombre et publiera le 13 octobre un livre de ses correspondances avec l’ancien président.

« La chance de sa vie »

Dans Portrait d’un ambigu (livre paru en 2015), Anne Pingeot avait confié au journaliste britannique Philip Short que les lettres de l’enfant de Jarnac étaient « passionnées ». Pas faux. Puisque selon Le Figaro, Lettres à Anne (1962-1995) nous fera découvriun homme amoureux fou de la femme qu’il entretenait en secret. Dans sa dernière lettre envoyée en septembre 1995, trois mois avant sa mort, il lui écrit ainsi qu’elle a été « la chance de sa vie ».

Il lui aura fallu un an pour retranscrire et annoter ces missives

Lettres à Anne couvre la période de 1962 à 1995 et ne contient que des missives signées de François Mitterrand. Soit 1.218 lettres et poèmes réunis en 1.280 pages, selon Le Figaro. On y découvre notamment le surnom qu’Anne Pingeot donnait au président de la République : « Cecchino », « Petit François » en italien.

Il aura fallu un an à celle qui est aujourd’hui conservatrice honoraire du musée d’Orsay pour retranscrire et annoter ces missives. Les 20 ans de la mort de François Mitterrand l’auraient convaincue de les publier, tout comme la disparition de Danielle Mitterrand il y a cinq ans.

L’affaire n’éclatera au grand jour qu’en novembre 1994

Cette histoire d’amour avait commencé au début des années 1960 alors que le leader de la gauche était simple sénateur de la Nièvre et marié depuis 1944 à Danielle Mitterrand.

Le couple aura une fille, Mazarine, née en 1974 et continuera de se fréquenter après l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République en mai 1981. Et l’affaire n’éclatera au grand jour qu’en novembre 1994 après la publication par Paris Match de photos montrant celui qui était alors président de la République sortir d’un restaurant parisien en compagnie de sa fille.