Le gouvernement s'attaque aux inégalités homme-femme au travail

ENTREPRISES Les hommes continuent de gagner en moyenne 19 % de plus que les femmes…

20 Minutes avec AFP

— 

Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes.
Laurence Rossignol, ministre des Droits des femmes. — PDN / SIPA

Laurence Rossignol en a fait l’une de ses priorités. La ministre des Droits des Femmes lance ce mardi un plan interministériel pour rééquilibrer les relations homme-femme en entreprise. Ecart de salaire, discrimination à l’embauche, sexisme, manque de mixité dans les filières… «  Les discriminations et le manque de mixité ont un coût social et économique inacceptable pour notre société », a regretté la ministre dans un communiqué citant un récent rapport de France Stratégie sur le sujet.

>> A lire aussi : Les inégalités hommes/femmes comblées d'ici... 118 ans?

Pour Laurence Rossignol, l’objectif de ce premier plan interministériel 2016-2020 est de « parvenir à développer une culture de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes au travail », à travers quatre points : lutter contre les stéréotypes sexistes, améliorer l’accès à l’emploi des femmes, encourager le partage des responsabilités « domestiques » et prévenir les violences à l’encontre des femmes.

Un label pour récompenser les bonnes pratiques

Un label « Egalité professionnelle » viendra souligner les bonnes pratiques des entreprises concernant l’équilibre femme, homme, un observatoire de l’entrepreneuriat féminin sera également créé. Concernant la mixité professionnelle, le plan intégrera l’objectif du plan mixité 2014 visant à augmenter de 12 à 33 % d’ici 2025 les métiers mixtes dans les transports, le bâtiment et le numérique.