Paris: La fraude dans les transports en commun va vous coûter plus cher

TRANSPORTS Le montant des amendes a augmenté en moyenne de 20 % samedi…

H. B.
— 
Le 12 mars 2012. Illustration quartier - metro de Belleville.
// Photo: V. WARTNER / 20 MINUTES
Le 12 mars 2012. Illustration quartier - metro de Belleville. // Photo: V. WARTNER / 20 MINUTES — V. WARTNER / 20 MINUTES

La RATP et la SNCF ont déclaré la guerre aux fraudeurs. Depuis ce samedi 1er octobre, gruger dans  ou dans   va coûter plus cher. Dans le cadre du renforcement de la lutte contre   en Ile-de-France,   a augmenté en moyenne de 20 %. Les usagers du métro se déplaçant avec un titre non valable devront désormais payer une amende de 35 euros au lieu de 33 euros et, pour ceux qui ont  , mais qui ne l’ont pas composté, l’amende passe de 33 euros à 50 euros.

Même sanction pour ceux qui circulent à bord des trains de la SNCF. Les voyageurs qui utilisent un titre de transport qui ne leur appartient pas devront payer 70 euros, contre 50 euros auparavant. Mieux vaudra payer toute de suite l’amende puisque .

Des dizaines de millions d’euros de manque à gagner

, la fraude représente « 171 millions d’euros de pertes théoriques   », et 1,45 million d’infractions comptabilisées (dont 36 % payées immédiatement, rapportant 20 millions), et près de 925 000   dressés (avec un taux de recouvrement de 15 %, rapportant 7 millions d’euros).

, « le manque à gagner est de 63 millions par an », soit « l’équivalent de six trains neufs par an », a précisé son directeur général Alain Krakovitch, qui veut « éradiquer le phénomène du » saute-mouton « (saut par-dessus le portique), qui est une souffrance pour les usagers et les agents ».