Les pires bourdes des internautes lors de l’examen du permis de conduire

TRANSPORT Et les plus mignonnes...

Adrien Briand
— 
Vous quand vous vous apercevez que vous êtes en train de rater votre permis
Vous quand vous vous apercevez que vous êtes en train de rater votre permis — Mike Voss/AP/SIPA

À part les chanceux qui ont leur permis du premier coup, on a tous commis une bourde plus ou moins grave lors de l’examen du permis de conduire. Oubli de la ceinture de sécurité, mauvaise direction, et même accident… Les internautes de 20 Minutes ont fait preuve d’originalité.

Les pires bourdes

Aurélie : « Ma 6e fois, sur les conseils de mon médecin, j’ai pris un médicament pour me détendre, mais les effets ont dépassé mes attentes ! J’étais à l’ouest total, voyais et entendais tout au ralenti. Des lucioles volaient devant mes yeux. Quand l’inspecteur m’a dit de tourner à droite, j’ai pilé et pris la droite, qui était un sens interdit ! Je l’ai eu à la 7e fois (je crois qu’il a eu pitié de moi). »

Tanina : « Il pleuvait à torrent, et au lieu d’allumer mes essuie-glaces, je collais mon visage contre le pare-brise pour y voir. L’inspecteur m’a fait descendre illico. C’était au tour de mon amie. Apeurée de me voir expulsée aussi vite, stressée, elle a pris un grand rond-point à l’envers. On a fêté notre défaite. »

Fabien : « Moi j’ai écrasé un petit vieux ! Mais j’ai eu mon permis finalement car il avait traversé alors que le feu était vert ! »

Mathieu : « J’ai klaxonné une mamie qui a traversé trop lentement en disant : "C’est un peu chiant ces vieux…" C’était la mère de l’inspecteur. »

via GIPHY

>> A lire aussi : Auto-écoles: La présentation à l'épreuve du permis ne sera plus facturée

Les bourdes mignonnes

Louise : « Je tremblais tellement à cause du stress que, à l’arrêt, au feu rouge, je faisais trembler le volant et donc, toute la voiture. L’examinateur m’a dit que je conduisais très bien, mais qu’il ne pouvait pas me donner mon permis parce que j’étais trop stressée. »

Myriam : « Je devais faire une manœuvre donc faire un créneau, point mort frein à main. Et en redémarrant, j’ai calé trois fois. L’examinateur m’a demandé pourquoi je calais, je lui ai dit dans le stress que je lâchais trop vite l’embrayage et en fait… Je n’avais juste pas enlevé mon frein à main. »

Zazou : « Tellement stressée le jour de passer mon permis que quand l’inspecteur m’a dit de tourner à gauche, j’ai tourné à droite. J’ai ensuite grillé un feu orange mais je n’ai pas pu m’arrêter parce qu’il y avait un camion derrière moi qui roulait comme un malade… Grâce à lui j’ai eu mon permis. »

via GIPHY

 

Les bourdes qui ne vous ont pas pénalisés

Carole : « Passer le permis le jour de son anniversaire, en pleine heure de pointe, passer devant un collège et une école. Griller une priorité à droite un peu plus loin, regarder dans le rétro intérieur pour voir mon mono d’auto-école lever les yeux au ciel. Et à la fin s’entendre dire par l’inspecteur : "Excellent réflexe sur la priorité à droite, la voiture derrière ne vous permettait pas de céder la priorité vu comment elle vous collait, c’était l’accident pour sûr". »

Valérie : « J’ai réussi tout mon parcours. En me garant l’inspecteur prépare le papier (oui, en 2000, on avait directement le papier rose) et je m’apprête à enlever ma ceinture… Oups je ne l’avais pas mise, moi, toute blonde que je suis. Je le dis à l’inspecteur, qui répond : "Ah merci de votre honnêteté parce que je ne l’avais pas vu." Je suis tout de même ressortie avec mon permis. »

Chloé : « J’étais stressé à mort. Mon erreur est d’être monté sur le trottoir quand l’examinateur m’a demandé de me garer en marche avant. Mais bon ce n’était pas grand-chose vu que j’ai eu mon permis. »

via GIPHY

>> A lire aussi : Nîmes: Une centaine de retraits de permis pour alcoolémie à la feria des vendanges

>> A lire aussi : Nantes: Ivre, sans permis, il grille un feu rouge et roule à contresens (rien que ça)