20 Minutes : Actualités et infos en direct
SANTESécu: La situation financière est «meilleure», selon la Cour des comptes

Sécurité sociale: La situation financière est «meilleure» mais reste «fragile», estime la Cour des comptes

SANTELe gouvernement est toutefois invité à « réformer en profondeur » l’Assurance maladie…
Illustration sécurité sociale.
Illustration sécurité sociale. - A. GELEBART / 20 MINUTES
20 Minutes avec AFP

20 Minutes avec AFP

Les finances de s’améliorent, mais de nombreux efforts restent à faire, a déclaré ce mardi le premier président de , Didier Migaud. Il a appelé le gouvernement à « ne pas relâcher les efforts de maîtrise des dépenses » de tout en lui demandant « d’améliorer » l’accès financier aux soins pour les assurés à faibles revenus.

C’est sans doute le principal message que la Cour veut faire passer : « L’amélioration de la situation financière de la Sécurité sociale est réelle tout en étant fragile, il ne faut donc pas relâcher les efforts de maîtrise des dépenses, tout particulièrement pour l’Assurance maladie », a souligné . Un message adressé au gouvernement, invité à « réformer en profondeur » l’Assurance maladie, à trois jours de la présentation du projet de budget de la Sécu pour 2017.

Pour la première fois, un léger reflux

En 2015, les déficits agrégés des régimes de base (, vieillesse, famille, du travail) et du fonds de solidarité vieillesse (FSV, qui verse notamment les cotisations retraite des chômeurs et le minimum vieillesse), sont passés de 12,8 milliards d’euros à 10,2 milliards.

Cela « a permis à sociale d’engager, pour la première fois depuis 2001, un léger reflux » de 2,1 milliards d’euros, pour s’établir à 156,4 milliards, souligne la Cour des comptes. Des résultats encore meilleurs que prévu sont attendus pour 2016,

Mais « de telles embellies ont déjà été observées (à la fin des années 1990 jusqu’au début des années 2000). Elles n’ont pas été durables car l’effort s’est rapidement relâché », préviennent les auteurs du rapport, recommandant un objectif de « retour à l’équilibre d’ici à 2019 au plus tard ». « Homme malade » de la Sécu, (contre -6,5 milliards en 2014), soit 85 % de celui du régime général.

Sujets liés