Admission post-bac: Le ministère de l'Education bientôt contraint à dévoiler l’algorithme de sélection

EDUCATION NATIONALE La Commission d’accès aux documents administratifs a donné raison à l’association Droits des lycéens…

H. B.

— 

Un cours en amphi bondé dans une université nantaise.
Un cours en amphi bondé dans une université nantaise. — Unef

Va-t-on enfin pourvoir connaître les critères de sélection pour l’admission post-bac (APB) ? Dans un avis du 23 juin 2016 révélé par Le Monde, la Commission d’accès aux documents administratifs (Cada) donne raison à l’association Droits des lycéens qui réclame depuis plusieurs mois la publication de l’algorithme du portail qui permet d’effectuer ses vœux d’inscription dans l’enseignement supérieur.

>> A lire aussi : Comment fonctionne l'algorithme pour les filières très demandées

La Cada précise par ailleurs qu’elle « prend note de l’intention de la ministre de l’Education nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche de procéder prochainement à la communication de ces documents au demandeur ».

Devant un tribunal administratif

« Si le ministère ne nous communique pas ce code source, nous pourrons nous appuyer sur cet avis de la Cada pour l’obliger à le faire devant un tribunal administratif », a expliqué le président de l’association, Clément Baillon, au Monde.

>> A lire aussi : A quels problèmes d'inscription dans l'enseignement supérieur faut-il s'attendre à la rentrée?

Le site Admission post-bac a été mis en place en 2007 pour gérer les inscriptions dans l’enseignement supérieur. Cette année, plus de 80 % des lycéens ou étudiants qui ont inscrit sur APB leurs vœux d’études supérieures ont reçu une proposition dès le premier tour, contre 78,9 % en 2015. Au total, 762.000 jeunes (lycéens ou étudiants en réorientation) se sont inscrits de janvier à mars sur APB.