VIDEO. Dijon: Une explosion dans un immeuble fait 20 blessés dont deux graves

FAITS DIVERS Un immeuble s’est partiellement effondré après une explosion qui serait due à une tentative de suicide...

C. A. avec AFP

— 

Une forte déflagration a été entendue rue Pierre-Palliot, dans le centre de Dijon. L'explosion est survenue dans un immeuble situ près de la gare.
Une forte déflagration a été entendue rue Pierre-Palliot, dans le centre de Dijon. L'explosion est survenue dans un immeuble situ près de la gare. — Tardivon JC/SIPA

Le drame a fait au moins vingt blessés, dont deux en « urgence absolue », selon la préfecture de Côte-d’Or. Un immeuble s’est en partie effondré après une explosion survenue ce vendredi matin vers 9h30  dans le centre-ville de Dijon. Le quartier a été bouclé.

Il ne s’agit pas d’un « acte terroriste »

Le comportement des chiens a un temps laissé «penser qu'il y aurait au moins une personne sous les décombres», a déclaré la procureure de Dijon, Marie-Christine Tarrare. Mais aucune nouvelle victime n'avait été découverte vers 13H30, selon le directeur départemental de la Sécurité publique, Thierry Allende. «Il semblerait qu'il n'y a plus personne sous les décombres», a-t-il dit.

Selon Pauline Jouan, directrice de cabinet de la préfète de Côte-d'Or, le bilan provisoire s'élève donc à 20 victimes, dont deux en urgence absolue, douze blessés légers et six en état de choc. Aucun enfant ne figure parmi les victimes.

Une probable tentative de suicide

Selon Marie-Christine Tarrare, qui a «exclu tout acte terroriste», l'hypothèse privilégiée est celle d'un habitant de l'immeuble qui aurait tenté de se suicider au gaz. Une hypothèse corroborée par des riverains. Walid Ben Habib, un étudiant de 19 ans, habitant l'immeuble en face, évoque un «homme entre 50 et 60 ans qui était très mal après un chagrin d'amour». Il assure que, la veille, cet homme «aurait tenté de se taillader les veines».

« Le bâtiment est complètement détruit. Il y a des gens encore en dessous, c’est grave », a expliqué un riverain au micro de France Bleu Bourgogne.

L’explosion, « peut-être due au gaz » s’est produite vers 9 h 30 au 15 rue Pierre Palliot.

Le maire (PS) de la ville et ancien ministre du Travail, François Rebsamen, a évoqué une explosion « extrêmement violente », qui a soufflé plusieurs immeubles, rapporte BFMTV. Il précise qu’elle n’a « rien à voir » avec un attentat.