Procès Cahuzac: Trois ans de prison ferme requis contre l’ex-ministre

JUSTICE Pour la procureure, c’est le juste prix de la « trahison »…

H. B.

— 

Jérôme Cahuzac, à son arrivée au tribunal.
Jérôme Cahuzac, à son arrivée au tribunal. — GEOFFROY VAN DER HASSELT

Les réquisitions sont lourdes. Le parquet a demandé ce mercredi trois ans de prison ferme à l’encontre de l’ex-ministre du Budget Jérôme Cahuzac pour fraude fiscale et blanchiment, estimant que c’était le juste prix de la « trahison » pour avoir « sacrifié tous les principes pour l’appât du gain ».

>> A lire aussi : L’ex-ministre affirme n’avoir «pas menti» au président Hollande

« On a dit que c’était le procès du mensonge. Je pense que c’est le procès de la trahison. De votre éducation. De votre devoir de citoyen. De votre serment de médecin. De la confiance de vos électeurs. Enfin et surtout des institutions républicaines […] Ce qui n’a pas été réparé et ce qui ne le sera jamais, c’est l’atteinte portée à ce pays devenu la risée de l’Europe et du Monde », a déclaré la procureure Eliane Houlette.

Deux ans ferme requis contre son épouse

A l’encontre de son épouse Patricia, la procureur a demandé deux ans de prison ferme. Elle a « surpassé » son mari « dans la dissimulation de ses avoirs au fisc », a-t-elle déclaré.

>> A lire aussi : On vous résume le scandale en dix dates

A l’annonce des réquisitions, Jérôme Cahuzac est resté hagard, prostré de longues minutes sur sa chaise. Les deux ex-époux n’ont pas échangé un regard.