Incendie d’un bar à Rouen: Le gérant et son frère mis en examen

ENQUETE Le drame avait fait 14 morts...

C. A.

— 

Le bar Au Cuba Libre à Rouen
Le bar Au Cuba Libre à Rouen — MATTHIEU ALEXANDRE / AFP

L’enquête sur l’incendie meurtrier qui a eu lieu dans un bar rouennais début août progresse. Nacer Boutrif, le gérant du Cuba Libre, et son frère, ont été mis en examen dans le cadre de l’information judiciaire ouverte pour « homicides involontaires et blessures involontaires par violation délibérée d’une obligation de sécurité ».

Le drame, qui a fait 14 morts, s’est produit aux alentours de minuit dans une salle, au sous-sol d’un bar, Au Cuba Libre, à l’occasion d’une fête d’anniversaire. L’incendie a été provoqué par la chute d’une personne qui portait un gâteau d’anniversaire garni de bougies, selon le parquet de Rouen.

La nuit du drame, 13 personnes, âgées entre 18 et 41 ans, ont perdu la vie. Une quatorzième victime, âgée de 25 ans, admise en soins intensifs à l’hôpital Saint-Louis à Paris quelques heures après le drame, est décédée le 30 août dernier.

>> A lire aussi : L'émouvant hommage des proches des victimes

« Une porte de secours verrouillée, ça transforme un endroit en piège mortel»

« Les victimes ont essayé d’ouvrir la porte de secours, vainement, parce qu’elle était fermée à clé. Ça relève pour moi d’une certitude », selon Me Gérard Chemla, avocat de plusieurs victimes.

« Une porte de secours verrouillée, ça transforme un endroit en piège mortel. Quand vous avez l’escalier qui brûle d’un côté, vous allez vers l’issue de secours et quand on se retrouve devant une porte verrouillée, ça devient un piège mortel », a ajouté Me Chemla. Selon les informations du journal, les interrogatoires des deux frères se poursuivent ce mercredi.