Les infos du matin: Puissants orages, PSG frustrant et hackers russes

RECAP' « 20 Minutes » compile pour vous les infos qu’il ne faut pas manquer ce matin…

N.Beu.
— 
Edinson Cavani lors du match entre le PSG et Arsenal le 13 septembre 2016.
Edinson Cavani lors du match entre le PSG et Arsenal le 13 septembre 2016. — Christophe Ena/AP/SIPA

Vous avez manqué les infos de ce début de matinée ? On vous a concocté un récap' pour vous aider à y voir plus clair.

Des Français dans le noir

Environ 120.000 foyers sont privés d’électricité ce mercredi matin, des Pyrénées au Sud-Manche, à la suite des orages qui ont traversé le pays, a-t-on appris auprès d’Enedis (ex-ERDF). Sept départements du Sud-Est se trouvent en vigilance orange à 6h, selon Météo France : Aveyron, Lozère, Gard, Hérault ainsi que l’Ardèche, les Bouches-du-Rhône et le Vaucluse. En raison de cet épisode orageux, Météo France a placé mardi jusqu’à 20 départements en alerte orange.  .

Les Parisiens frustrés et frustrants

C’est facile à dire après coup, évidemment, mais cette impression était si tenace qu’il était dur de ne pas l’écrire. Ce match nul du PSG contre Arsenal (1-1), mardi, lors de la première journée de Ligue des champions, on l’a vu venir à des kilomètres. Paris a ouvert le score dès les premières secondes de jeu, a globalement maîtrisé un adversaire qu’on a connu bien meilleur, mais Paris a passé son temps à gâcher - n’est-ce pas Cavani ? - et a fini par se faire punir dans le dernier quart d’heure. Ce scénario ne doit pas enlever aux Parisiens l’implication et l’allant qu’ils ont mis dans cette partie, contrairement à leurs dernières sorties, mais il est évident que ce PSG version Emery a du mal à se mettre en place. Les discussions autour des choix de l’entraîneur espagnol sont loin d’être closes.  .

Des hackers russes accusent le sport US

Ils sont de retour. Après s’être attaqué au parti démocrate, le collectif de hackers Fancy Bears, qui serait basé en Russie, a une nouvelle cible : les athlètes américains. Mardi, les pirates ont publié   (AMA) des sœurs Williams et de la gymnaste Simone Biles, quadruple médaille d’or à Rio. L’AMA a confirmé l’attaque mais le Comité international olympique (CIO) dénonce une campagne « clairement destinée à souiller la réputation d’athlètes propres », qui bénéficiaient tous d’un certificat médical en règle lors des contrôles.