Fraude fiscale: Jérôme Cahuzac a puisé dans ses avoirs cachés pour maintenir son «train de vie»

PROCES « Je n’ai pas su lever cette contradiction entre l’homme privé et l’homme public », a déclaré l’ancien ministre…

20 Minutes avec AFP

— 

Jérôme Cahuzac, à l'ouverture de son procès, lundi 5 septembre.
Jérôme Cahuzac, à l'ouverture de son procès, lundi 5 septembre. — Michel Euler/AP/SIPA

Au procès Cahuzac, les jours se suivent avec, à chaque fois, de nouvelles confidences. Ce lundi, l’ancien ministre Jérôme Cahuzac a dit au tribunal qu’il avait puisé dans ses avoirs cachés pour « maintenir le train de vie » de sa famille, à la demande en particulier de son ex-épouse, jugée elle aussi. « Je n’ai pas assumé que mes responsabilités politiques devaient avoir comme conséquence une diminution du train de vie de ma famille », a répondu Jérôme Cahuzac, jugé depuis une semaine pour fraude fiscale et blanchiment, au président qui l’interroge sur un retrait en liquide en septembre 2011.

>> A lire aussi : On vous résume le scandale en dix dates

« Birdie », son nom de code, se fait ainsi remettre en liquide, à Paris, cet argent prélevé sur son compte caché, 20.800 euros selon la banque et 10.000 selon le prévenu.

« Ma femme n’acceptait pas […] que je n’assume pas la moitié des dépenses familiales »

« Je n’ai pas su lever cette contradiction entre l’homme privé et l’homme public », « j’ai voulu avoir des responsabilités (politiques) et garder mon train de vie », a dit l’ancien ministre du Budget, à l’origine du plus grand scandale politico-financier de l’ère Hollande.

>> A lire aussi : «Birdie» et l'argent voyageur

« Ma femme n’acceptait pas ou en tout cas très mal que je n’assume pas la moitié des dépenses familiales », déclare aussi Jérôme Cahuzac. Il assure aussi que des 20.800 euros prélevés sur son compte caché pour financer le mariage de sa fille, il n’en a reçu que 10.000 : une « erreur de manipulation », selon l’ex-ministre, qui met en cause l’intermédiaire chargé de la remise des fonds.