Cinq infos dans le rétro : Attentats déjoués, performance aux JO paralympiques et dossier Alstom

ACTUALITE Votre indispensable résumé de l'actualité de ce week-end...

Anne Kerloc'h

— 

L'attaque contre les tours jumelles du World Trade Center, le 11 septembre 2001
L'attaque contre les tours jumelles du World Trade Center, le 11 septembre 2001 — REX FEATURES/SIPA

Vous êtes déjà rentré mais votre tête est encore en mode congés ? Ce week-end, vous avez choisi d’ignorer les secousses de l’actualité pour profiter encore du farniente ? Pas d’inquiétude, notre rédaction vous a préparé l’indispensable antisèches d’info du week-end écoulé.

1 - Deux attentats déjoués cette semaine

La menace d’attentats djihadistes en France est « maximale », a averti le Premier ministre Manuel Valls dimanche, indiquant que qu'« au moins deux » attaques avaient été déjouées cette semaine. Des déclarations qui font suite à la découverte d’une voiture chargée de bonbonnes de gaz en plein centre de Paris il y a une semaine et l’arrestation de plusieurs personnes, dont trois femmes et un mineur.

L’adolescent, âgé de 15 ans a été arrêté samedi à Paris dans le 12e arrondissement de la capitale et placé en garde à vue par les policiers de la Direction générale de la sécurité intérieure (DGSI) à Levallois-Perret (Hauts-de-Seine), près de Paris. Ses liens avec le commando des femmes djihadistes restent encore à déterminer.

L’info en plus : Le rôle des femmes dans les attaques djihadistes est sous-estimé.

Cinquante-neuf femmes sont actuellement mises en examen dans des dossiers de filières djihadistes ou de projets d’attentats, dont des mineures aux « profils très inquiétants des personnalités très dures », selon les propos du procureur de Paris, François Molins.

Pour Béatrice Brugère, secrétaire générale du syndicat FO-Magistrats et ancienne juge antiterroriste contactée par 20 Minutes, le rôle des femmes a été clairement « sous-estimé » : « Les femmes sont de plus en plus impliquées, de plus en plus jeunes et aussi motivées que les garçons. On a peut-être été victimes de nos propres préjugés selon lesquels la femme serait moins violente que l’homme. »

Dans un rapport daté de juillet dernier, l’agence européenne chargée de la lutte contre la criminalité faisait état de 128 femmes arrêtées en 2015 pour des activités de terrorisme djihadiste. Elles étaient 6 en 2013.

2- L’Amérique commémore les attaques du 11 septembre 2001, 15 ans après

A 8h46 locales (14h46 heure de Paris), l’heure précise du premier choc d’un avion détourné par Al-Qaida contre une tour du World Trade Center quinze ans auparavant, la foule massée pour une cérémonie au mémorial des attentats à New York a observé une première minute de silence. Les noms des 3.000 victimes ont été égrenés, en présence notamment d’Hillary Clinton (victime d’un « coup de chaud », elle a dû quitter les lieux prématurément) et de Donald Trump, les deux candidats à la présidentielle américaine. Au même moment, le président Barack Obama observait une minute de silence dans l’intimité familiale à la Maison Blanche.

A ce jour 75.000 personnes souffrent toujours aujourd’hui de troubles mentaux et physiques liés à ces attaques, dont de nombreux urgentistes ayant respiré des particules cancérigènes en tentant de sauver des vies. Et plus d’un millier de victimes sont toujours non identifiées

L’info en plus : C’est un véritable mémorial virtuel qui s’est déployé sur Internet ce dimanche. Les réseaux sociaux se sont mués en gigantesque « livre d’or » où les internautes racontent et livrent leurs souvenirs de cette journée.

 

Deux mots-clés ont été créés sur Twitter, Facebook et Instagram, #Neverforget et#11septembre, pour référencer tous les messages et photos publiés par les internautes.

🗽 #911 #neverforget #15years

A photo posted by Tasha Helm (@tashhelm) on

 

>> A lire aussi : 11-Septembre 2001: « Je suis resté longtemps devant la télé, incrédule et horrifié »

3 - La famille d’Adama Traoré réclame la « prison » pour les gendarmes

Les gendarmes qui ont arrêté Adama Traoré, mort le 19 juillet au cours de son interpellation, doivent être « mis en examen le plus rapidement possible » ont réclamé des membres de sa famille devant la presse samedi.

Adama Traoré est mort le jour de ses 24 ans, le 19 juillet, alors qu’il venait d’être arrêté par les gendarmes lors d’une opération qui visait son frère Bagui, suspecté d’extorsion de fonds. Deux autopsies n’ont pas relevé de traces de violences sur le corps du jeune homme, ni permis d’expliquer son décès. Des résultats d’analyses sont encore attendus.

La famille, critique à l’égard du procureur de Pontoise, a demandé le dépaysement de l’affaire. La Cour de cassation a été saisie.

4 - La performance d’un athlète Paralympique fait le tour du monde

Le joueur de tennis de table Ibrahim Hamato a impressionné le monde entier aux Jeux paralympiques de Rio. L’histoire d’Ibrahim Hamato autant que sa performance a fait rentrer l’athlète dans la légende

A 43 ans, ce père de trois enfants, originaire de la ville portuaire de Damiette en Egypte, a perdu ses deux bras dans un accident de train quand il était enfant et il tient sa raquette avec sa bouche. Pour s’imposer dans le tennis de table, discipline rapide et précise, Hamato, du faire quelques ajustements. Pour servir et ramasser la balle, il utilise ses orteils et joue donc sans chaussure droite. Pour échanger des balles, il peut compter sur son cou musclé et agile qui transforme sa tête en l’équivalent d’un bras et sa bouche en une main : « Cela m’a pris trois ans pour apprendre »

Dans son pays, Hamato est devenu une star grâce une vidéo de ses exploits postée sur Youtube, vue plus de 2,3 millions de fois.

Une virtuosité largement commentée et qui restera dans les mémoires.

L’info en plus : Connaissez-vous bien les jeux Paralympiques ? Leur date de lancement ? Les stars de la discipline ? 20 minutes vous propose de tester vos connaissances sur cet événement sportif grâce à ce quiz instructif.

5 - Réunion interministérielle sur le dossier Alstom

La réunion de la dernière chance ? Une réunion interministérielle se tiendra lundi matin à l’Elysée autour de François Hollande et de Manuel Valls sur la situation d' Alstom, qui a annoncé l’arrêt de la production de trains à Belfort, a-t-on indiqué dimanche dans l’entourage du président de la République. L’entreprise, confrontée à une pénurie de commandes, prévoit de transférer sa production de locomotives de Belfort à Reichshoffen (Bas-Rhin) d’ici 2018. Pas de fermeture de site, ni de plan social, assure Alstom, qui s’engage à soumettre aux 400 salariés concernés « une proposition de transfert, s’ils le souhaitent » vers ses autres usines dans l’Hexagone.

L’info en plus :  Les élus locaux mobilisés. Afin d’éviter que les activités d’ingénierie et de construction historiquement implantées à Belfort ne soient transférées dans le Bas-Rhin d’ici 2018 ainsi que le souhaite le constructeur ferroviaire, plusieurs élus du territoire dont le maire de Belfort ont lancé une pétition en ligne.